Policiers tués dans les Yvelines: Les deux enfants du policier tué seront pupilles de la nation

TERRORISME L'agence Amaq liée au groupe djihadiste a affirmé qu'un «combattant de l'Etat islamique» avait tué le couple de policiers près de Paris....

C.A., W.P.

— 

Les policiers travaillent sur la scène du crime, à Magnanville
Les policiers travaillent sur la scène du crime, à Magnanville — REB101/AP/SIPA

L’ESSENTIEL :

  • Tué lors de l'assaut, le forcené a été identifié comme étant Larossi Abballa
  • Il a été condamné en 2013 pour participation à une filière djihadiste entre la France et le Pakistan
  • L'organe médias de Daesh a revendiqué l'attaque

A LIRE AUSSI : 

Militaires et policiers, cibles privilégiées pour des actions islamistes

Policiers tués à Magnanville: Un djihad de proximité signé Daesh

 

22h20 : Fin de ce live

C’est la fin de ce live. Merci de nous avoir suivis et rendez-vous demain sur 20 Minutes pour les suites de cette terrible attaque terroriste.

20h20 : François Hollande assistera à une minute de silence ce mercredi

Le président François Hollande assistera ce mercredi à midi à une minute de silence au ministère de l’Intérieur à la mémoire du policier assassiné avec sa compagne.

19h50 : Le port d’armes autorisé hors service pour les policiers après l’Etat d’urgence

Les syndicats de police, qui ont été reçus ce mardi place Beauvau, ont eu gain de cause. Le port d’arme hors service pour les policiers restera autorisé après l’état d’urgence.

18h05 : Hommage de l’Assemblée nationale et du Sénat

L’Assemblée nationale a rendu hommage ce mardi aux victimes des actes terroristes, assassinées « sauvagement » à Orlando et « lâchement » à Magnanville, avant des questions au gouvernement consacrées en partie à la lutte contre le terrorisme.

Au Sénat, où un hommage avait déjà été rendu lundi aux victimes d’Orlando, les sénateurs ont observé une minute de silence à la mémoire des deux policiers tués à Magnanville.

17h29 : Les deux enfants du policier tué seront pupilles de la nation

Le policier assassiné avec sa compagne lundi avait deux enfants, dont le petit garçon retrouvé indemne sur les lieux du meurtre, et ils seront tous deux « reconnus pupilles de la nation », a déclaré François Hollande mardi, relaye l'AFP.

 17h17 : Un couple « très apprécié »

Le commandant de police et sa compagne, elle-même secrétaire administrative au commissariat de Mantes-la-Jolie, faisaient l’unanimité auprès de leurs collègues. Leur portrait est à lire ici.

.

17h08 : La photo des victimes divulguée par la Police nationale

En accord avec les familles des victimes.

 

16h59 : Un hommage aux victimes, dans les Yvelines, mercredi

Une marche sera organisée jeudi en hommage aux fonctionnaires assassinés. Elle partira du commissariat de Mantes-la-Jolie à Magnanville (Yvelines). L’initiative vient des policiers proches des victimes.

16h44 : Vigilance portée à « son niveau maximal » avec « des moyens supplémentaires », annonce François Hollande

 

Le président de la République, qui s'exprimait à l'issue d'un entretien avec le président nigérien Mahamoudou Issoufou à l'Elysée, n'a pas précisé de quelle nature étaient ces moyens supplémentaires.

16h21 : L'Euro sera «un cimetière», a menacé Abballa dans une vidéo sur Facebook

«La vidéo a été vue par 98 personnes avant d'être retirée 11 heures après sa diffusion», selon le journaliste David Thomson. La vidéo dure un peu plus de 12 minutes, et son décryptage détaillé par le journaliste est disponible ici.

16h12 : Comment l'enfant du couple de policiers tués est pris en charge?

Sauvé par le RAID, l'enfant de trois ans a été retrouvé dans un « état de sidération » d'après le procureur de la République de Paris. Il est actuellement hospitalisé. Plus d'informations ici

15h57 : Le point sur l'enquête

Le passé de Larossi Abballa, la conférence de presse du procureur Molins, la liste de personnalités saisie par les autorités... Retrouvez tous les éléments d'enquête connus jusqu'ici.

15h47 : Les syndicats de police veulent de nouveaux « moyens juridiques »

Les puissants syndicats de police, qui doivent être reçus mardi place Beauvau, demandent des « moyens juridiques » sur les conditions de la légitime défense par exemple. Ils posent également la « question de la sécurité des condamnations » et du « suivi des radicalisés. »

15h27 : « Un cap dans l’horreur a été franchi », affirme Manuel Valls

« C'est le domicile, l'intimité même d'une famille, d'un couple de fonctionnaires de police qui ont été prises pour cible » a dit le Premier ministre, qui prenait la parole à l'Assemblée. 

15h15 : Manuel Valls interrogé sur le terrorisme à l’Assemblée

« Actuellement ce sont 295 dossiers judiciaires qui concernent 1216 individus qui sont ouverts. C’est un combat dans la durée, c’est sans doute aussi l’affaire de toute une génération. Avec nos forces de sécurité et de l’état de droit, sans faiblir et avec sans froid nous mènerons ce combat. »  Manuel Valls précise en outre que16 personnes soupçonnées d'activité terroristes ont été interpellées au cours des deux dernières semaines.

 

15h07 : Le couple tué à Magnanville était originaire du sud de la France

Midi Libre révèle que le policier de 42 ans était natif de Pézenas, une commune située non loin de Béziers. Sa femme était également originaire de la région, et c’est là-bas qu’ils s’étaient rencontrés. Le policier a quitté l’Hérault pour la région parisienne après le baccalauréat, mais l’oncle de la première victime affirme, dans un témoignage recueilli par France 3, qu’il revenait régulièrement dans le sud du pays.

14h58 : Une cellule psychologique mise en place à Magnanville

 

14h36 :  Larossi Abballa faisait l'objet d'écoutes téléphoniques

Il faisait l'objet d'écoutes téléphoniques depuis février 2016 dans le cadre d'une enquête sur une filière djihadiste vers la Syrie. Rien dans ces interceptions téléphoniques ne semblait suspect. 

14h31 : L'assaillant avait été soumis à des convocations après sa sortie de détention

« A sa sortie de détention et ce jusqu'au 30 novembre 2015 il a été soumis à de nombreuses obligations [mise à l'épreuve de 2 ans] dont des convocations. Aucune anomalie avait été recensée. Il a toujours justifié de sa résidence et de son activité professionnelle [comme la procédure l'exigeait]. »

14h30 : Détails sur les recherches de la police

Ont été trouvés sur le lieux du crime : trois téléphones, trois couteaux dont un ensanglanté. Dans la voiture de Larossi Abballa : Un Coran, une djelaba ainsi que deux livres, Croyance authentique et Expliquation des fondements.

14h28 : L'enfant a été pris en charge par le RAID

« Il a été pris en charge par le RAID et se trouvait en état de sidération », il est actuellement hospitalisé. 

14h26 : Le policier a été tué à coups de couteaux devant son domicile

« L'assaillant a ensuite séquestré la femme du policier ainsi que son enfant de 3 ans avant de tuer la femme. Il avait prêté allégeance à l'EI trois semaines plus tôt. Il avait répondu favorablement à un appel de l'EI à tuer des mécréants chez eux, dans leur famille. »

14h24 : La conférence de presse de François Molins commence

«Cette tragédie vient nous rappeler toute la complexité de la menace terroriste.»

14h20 : Quel rôle Abballa a-t-il joué dans la filière djihadiste démantelée en 2011?

Larossi Abballa avait été condamné en 2013 pour « association de malfaiteurs en vue de préparer des actes terroristes. » Mais quel rôle avait-il joué à l'époque? Début de réponse ici. 

14h10: Une troisième personne en garde à vue 

Une source proche de l'enquête annonce qu'une troisième personne a été placée en garde à vue dans le cadre de l'enquête. Elle a été placée en garde à vue aux alentours de midi. Les deux autres personnes actuellement en garde à vue ont été interpellées au cours de la matinée. Il s'agit de trois hommes qui font partie de l'entourage de Larossi Abballa, ils sont âgés de 27, 29 et 44 ans.

13h35 : Jean-Luc Mélenchon dénonce « la faiblesse du renseignement humain »

Le candidat à la présidentielle Jean-Luc Mélenchon a appelé ce mardi à s'interroger sur l’efficacité du renseignement français. « Il faut s’interroger sur la faiblesse du renseignement humain déployé sur notre sol qui aura permis au meurtrier pourtant signalé de préparer son coup et de le réaliser sans qu’aucune alerte soit donnée », a écrit le co-fondateur du Parti de gauche sur sa page Facebook.

 

13h30 : « Le gouvernement ne protège pas les Français » déclare Marine Le Pen

Marine Le Pen a accusé ce mardi le gouvernement de ne pas protéger les Français, après le meurtre d’un policier et de sa compagne. La leader frontiste demande au gouvernement de tout faire pour mettre « hors d’état de nuire » les terroristes présumés en revenant notamment sur la déchéance de nationalité abandonnée par François Hollande. « On nous explique que nous n’avons pas les moyens. Bien sûr que nous avons les moyens légaux », a-t-elle poursuivi, réclamant l’application de l’article 411-4 du code pénal.

 

13h20 : Une enquête préliminaire ouverte par le parquet antiterroriste

Le parquet antiterroriste a ouvert dans la nuit de lundi à mardi une enquête préliminaire, notamment pour assassinats terroristes sur personnes dépositaires de l’autorité publique et association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste criminelle.

13h10 : L’Euro 2016 sera « un cimetière », avait menacé Abballa dans une vidéo sur Facebook

« Nous allons faire de l’Euro un cimetière » : Larossi Abballa avait appelé à mener de nouvelles attaques, a rapporté ce mardi le journaliste spécialiste du djihad, David Thomson . « Très calme et souriant », Larossi Abballa a posté lundi soir « à 20h52 une vidéo en direct sur Facebook de 13 minutes dans laquelle il semble lire un message écrit plus tôt », explique David Thomson, journaliste à RFI et auteur du livre « Les Français jihadistes ».

12h53 : François Molins tiendra une conférence de presse à 14h15

Le procureur de la République de Paris, tiendra une conférence de presse à 14h15 pour faire le point sur l'enquête liée au meurtre du couple de policiers tués à Magnanville. 

12h40 : Le maire de Magnanville s'exprime

 

12h30 : Les autres réactions politiques

Parmi les politiques qui se sont exprimés au sujet du meurtre d'un couple de policiers dans les Yvelines, Bruno Le Maire, candidat au primaires à droite. « Face à la menace islamiste, il est indispensable de renforcer les moyens juridiques et techniques de nos forces de police et de renseignement afin d'assurer une surveillance de tous les individus liés au jihadisme, surtout après une condamnation pour terrorisme », a-t-il déclaré sur Facebook.
 

François de Rugy, député écologiste de Loire-Atlantique, sur Sud Radio et Public Sénat. «Ce sont des policiers qui ont été assassinés sans doute parce qu'ils sont policiers. De même qu'à Orlando en Floride, ce sont des homosexuels qui ont été assassinés parce qu'ils sont homosexuels. A d'autres moments ce sont les juifs parce qu'ils sont juifs... Ce sont des crimes contre l'humanité.»

 

12h21 : « On ne va pas adopter à chaque fois une nouvelle mesure », déclare Manuel Valls

Le Premier ministre fait là référence aux nombreuses questions qui lui ont été posées à propos d'un éventuel renforcement de la sécurité des policiers et des citoyens français.

12h16 : Des ordinateurs saisis au domicile de l'assaillant
Selon une information du journal Le Monde, des ordinateurs et des disques durs auraient été saisis au domicile de Larossi Abballa, à Mantes-la-Jolie. Ils contiendraient des documents liés au djihad. 

12h03 : Deux personnes en garde à vue

D'après une source policière, deux personnes seraient en garde à vue dans le cadre de l'enquête concernant le meurtre du couple de policiers tué. Ces personnes sont des « relations » de Larossi Abballa, abattu dans une opération du Raid lundi soir au domicile des victimes à Magnanville, a précisé cette source.

11h53 : Minute de silence et drapeaux en berne

Le ministère de l'Intérieur a déclaré, par le biais d'un communiqué, qu'une minute de silence sera observée le mercredi 15 juin à 12h, et que les drapeaux des édifices du ministère seront en berne pendant trois jours à compter d'aujourd'hui.

 

11h45 : Un ancien professeur de Larossi Abballa se souvient de quelqu'un de « pas très net dans sa tête »

« Il n'était pas très net dans sa tête, il partait vite en colère » explique Christophe, professeur de l'assaillant en 2007.  «Quand il y a eu les attentats de Charlie Hebdo, j'ai pensé à lui. Je me suis dit que c'était le profil type de la personne qui ferait ce genre de choses», a-t-il conclu.

11h34 : Ni armes, ni explosifs au domicile de Larossi Abballa

Les policiers n'ont trouvé aucune arme ni matériel explosif lors de la perquisition du domicile de l'assaillant, selon des informations rapportées par la chaîne BFM TV. 

11h28 : Alain Juppé s'est exprimé sur son compte Twitter

 

11h20 : « Un combat difficile et de longue haleine », prévient Manuel Valls

Le Premier ministre ajoute aussi que « nous vaincrons, mais avec le temps nécessaire, et toujours avec cette même détermination. »

11h15: Manuel Valls a réagi au meurtre du couple policier tué à Magnanville

« Je mesure le choc profond des policiers. Ce couple de policier, en attendant les éléments d'enquête, a été ciblé parce qu'ils étaient policiers. Ce sont eux qui défensent la République et défendent l'Etat de droit », a déclaré le Premier ministre. 

10h51 : Sept policiers et militaires ont perdu la vie dans des attaques islamistes en France depuis quatre ans

En mars 2012, Mohamed Merah abat au nom du jihad trois militaires, Imad Ibn Ziaten, Mohamed Legouad et Abel Chennouf, à Toulouse puis Montauban. Les 7 et 8 janvier 2015, trois policiers meurent lors des attentats islamistes commis par les frères Chérif et Saïd Kouachi ainsi qu'Amédy Coulibaly.

10h30 : Syndicat Unsa Police « C'est une première. L'émotion est présente. Mais nous ne devons pas céder à la peur»

 

10h23: Yves Lefebvre (Unité SGP Police) : « Nous sommes au bout du rouleau et aujourd'hui nous sommes tués. Il est temps d avoir une réunion de crise » 

 

10h09 : Eric Ciotti s’exprime au lendemain de l’assassinat du couple de policiers

« On est un pays qui vit aujourd’hui dans une forme de naïveté contre le terrorisme », a affirmé le député LR sur RTL

10h04 : « L'enquête se poursuit et doit déboucher sur des interpellations »

L'intervention de Bernard Cazeneuve est terminée. 

10h03 : « La menace est à un niveau extrêmement élevé »

« Elle peut prendre des formes diverses. Des commandos armés, utilisation de moyens cryptés comme les faux passeports… » Il y a une « deuxième menace », celle des filières de recrutement, avance également Bernard Cazeneuve.

09h59: Bernard Cazeneuve évoque les dispositions pour renforcer la police et la gendarmerie

«Le gouvernement a pris de nombreuses disposition pour renforcer la police nationale et la gendarmerie. Nous avons renforcé de manière significative les effectifs »

09h57 : Bernard Cazeneuve s'exprime

« C'est un acte terroriste commis hier de façon abjecte par un individu animé par le seul sentiment de la haine. »

09h43 : Une vidéo de 13 minutes 15 et des photos sur Facebook

Le journaliste de RFI, David Thomson, décrit la vidéo d'un peu plus de 13 minutes postée par l'assaillant sur son compte Facebook, qui vient par ailleurs d'être suspendu. 

Capture d'écran du compte non-authentifié de Larossi Abballa, le meurtrier présumé du couple de policiers dans les Yvelines.
Capture d'écran du compte non-authentifié de Larossi Abballa, le meurtrier présumé du couple de policiers dans les Yvelines. - Capture Facebook

 

09h40 : Qui est Larossi Aballa ?

L'homme qui se revendiquait de Daesh et qui avait été condamné à 3 ans de prison en 2013, a été présenté comme « un combattant de l'Etat Islamique » par l'agence Amaq. Son portait est à lire ici.

09h34 : La compagne du policier tué découverte morte avec « une plaie au cou »

Une source proche de l'enquête avance que la compagne du policier tué a été découverte morte avec une plaie au cou, relaye l'AFP. 

09h25 : « Il y a un lien entre les trafics et le terrorisme. Trafic de drogues, trafic d'armes, trafic d'être humains...»

 

«Nous devons agir ensemble car la lutte contre le terrorisme n'est pas une lutte qui ne concerne qu'un seul pays», a d'autre part affirmé le président de la République. L'intervention de François Hollande sur l'attaque de lundi soir à Magnanville est à présent terminée. 

09h22 : Un acte « incontestablement terroriste »

Pour le président de la République cela ne fait aucun doute. C'est un acte « incontestablement terroriste. »

09h21 : François Hollande prend la parole

« Le niveau de la menace est très élevé partout. Nous avons grâce à nos services armés pu mettre en place une opération de vigilance. »

09h16 : Larossi Aballa était également connu pour des faits de droit commun

L'assaillant était connu pour de nombres vols, recels et autres faits violents. Il avait créé une petite entreprise de livraison de repas à domicile et vivait seul depuis plusieurs mois. 

09h13 : Larossi Aballa avait été condamné à 3 ans de prison pour avoir participé à une filière de recrutement de djihadistes en lien avec le Pakistan

L'information est avancée par RTL. Larossi Aballa avait été condamné à 3 ans de prison dont 6 mois de sursis en 2013. La fillière de recrutement à laquelle il été affiliée était principalement composé d'hommes originaires du secteur de Mantes-la-Jolie et des Mureaux. Ils avaient été arrêtés en 2011. 

09h10 : La préfecture de police rend hommage au couple de policiers tués lundi soir

 

09h05 : Nicolas Sarkozy estime que « notre niveau de vigilance doit être adapté sans délai »

 

Nicolas Sarkozy s'est exprimé mardi matin sur son compte Twitter et par la voie d'un communiqué. «Dans le cadre de l'état d'urgence, notre niveau de vigilance doit être adapté sans délai et tous les enseignements de l'enquête judiciaire en cours sur le profil et le mobile du terroriste doivent être tirés pour renforcer la sécurité des Français et la protection de nos forces de l'ordre»

 

08h32 : Bernard Cazeneuve fait le point

Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve s’est exprimé à la sortie de la réunion de crise organisée à l’Elysée.

Le ministre a dénoncé un « acte de terrorisme abject ». Il a rappelé que « la menace terroriste est élevée » sur le sol français, en Europe mais égalament dans tout l’Occident, en témoigne la tuerie d’Orlando perpétrée dimanche sur le territoire américain.

« Plus de 100 individus ont été arrêtés depuis le début de l’année » par la section antiterroriste de la police, a précisé ce mardi matin Bernard Cazeneuve, qui doit se rendre auprès des collègues des deux policiers tués.

08h13 : L’assaillant aurait revendiqué ses crimes via l’application Facebook Live

 

08h06 : La réunion a débutée à l’Elysée

François Hollande a réuni ce mardi matin à l’Elysée le Premier ministre Manuel Valls et les ministres de l’Intérieur Bernard Cazeneuve et de la Justice Jean-Jacques Urvoas pour faire le point sur l’assassinat près de Paris d’un policier et de sa compagne par un homme se revendiquant de l’organisation Etat islamique.

La réunion a débuté un peu avant 07h50.

 

07h45 : Une réunion doit débuter à l’Elysée pour faire le point sur la situation

 

07h38 : L’assaillant promet que « l’Euro sera un cimetière »

Le journaliste poursuit l’analyse de la vidéo. « On a répondu favorablement à cheikh Adnani », « l’euro sera un cimetière », dit notamment l’assaillant dans la video.

Abou Mohammed Al-Adnani, voix de l’Etat islamique, est le cerveau présumé des attentats de Paris.

Le bébé est derrière lui, décrit le journaliste, sur le canapé. Après avoir tué ses parents il dit : « je ne sais pas encore ce que je vais faire avec lui ».

 

07h31 : L’assaillant aurait posté des photos de ses victimes sur sa page Facebook

Cette nuit, l’auteur des assassinats « a posté sur Facebook les photos de ses victimes », indique le journaliste spécialiste du djihadisme David Thomson sur son compte Twitter.

Le journaliste explique que l’assaillant a également « posté un long message de revendication sur sa page Facebook ». Et David Thomson de préciser que le message est en cours d’écoute.

Il précise ensuite que l’auteur de l’attaque « appelle à tuer les policiers, les gardiens de prisons, les journalistes, les rappeurs et il cite de nombreux noms ».

 

07h24 : Les hommages pleuvent

La gendarmerie nationale a rendu hommage sur Twitter au couple de policiers assassinés

Tout comme le Premier ministre Manuel Valls, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve ou le candidat à la primaire de la droite et du centre Alain Juppé

 

07h19 : L’assaillant a été identifié

L’assassin présumé a été identifié comme Larossi Abballa, âgé de 25 ans et originaire de Mantes-la-Jolie, ont dit à l’AFP des sources concordantes, confirmant une information Europe 1.

Il a été condamné en 2013 pour participation à une filière djihadiste entre la France et le Pakistan, a appris l’AFP mardi de sources concordantes. Jugé avec sept autres prévenus, il avait été condamné à trois ans de prison dont six mois avec sursis pour « association de malfaiteurs en vue de préparer des actes terroristes ».

 

Un homme se réclamant de l'organisation Etat islamique a frappé lundi soir dans une commune près de Paris, en plein Euro de football et sept mois après les attentats de novembre.

L’assaillant a tué un policier habillé en civil, devant chez lui, avant de se retrancher au domicile de sa victime à Magnanville (Yvelines) et d’être abattu lors d’un assaut du Raid. Dans la maison, les policiers ont découvert le corps de sa compagne et retrouvé le fils du couple, âgé de trois ans, « choqué et indemne ».

Retrouvez les événements de la nuit ici