Affaire Bygmalion: Patrick de Carolis et Bastien Millot renvoyés en correctionnelle

JUSTICE L’ancien dirigeant de France Télévisions avait déjà été mis en examen en 2014 pour « favoritisme » pour des contrats passés avec la société…

20 Minutes avec AFP

— 

Patrick de Carolis.
Patrick de Carolis. — BALTEL/SIPA

L’ancien président de France Télévisions, Patrick de Carolis, et l’ex-patron de Bygmalion, Bastien Millot, ont été renvoyés en correctionnelle dans l’enquête pour favoritisme sur les contrats passés entre les deux sociétés de 2008 à 2011.

L’ex-PDG Patrick de Carolis et Camille Pascal, ex-secrétaire général du groupe audiovisuel public, sont renvoyés devant le tribunal pour le délit de favoritisme. Bastien Millot, et la société de communication Bygmalion actuellement en liquidation judiciaire, pour le recel de ce délit.

>> A lire aussi : Patrick de Carolis aurait reçu de l’argent de Bygmalion

Le parquet national financier avait également réclamé un procès pour ces protagonistes. La justice soupçonne les anciens dirigeants de France Télévisions d’avoir favorisé la société de Bastien Millot, proche de Patrick de Carolis, pour des contrats représentant plus d’un million d’euros.