Affaire Vincent Lambert: L'avocat général requiert l'annulation de la tutelle accordée à sa femme

JUSTICE La Cour d'appel de Reims se penchait ce jeudi sur le recours déposé par les parents de Vincent Lambert suite à la décision du juge des tutelles de désigner Rachel Lambert tutrice de son mari...

20 Minutes avec AFP

— 

Rachel Lambert, épouse de Vincent Lambert, en janvier 2015.
Rachel Lambert, épouse de Vincent Lambert, en janvier 2015. — FREDERICK FLORIN / AFP

Huit ans après le très grave accident de la circulation qui a plongéVincent Lambert, 39 ans, dans un état végétatif, la saga judiciaire se poursuit. Au cours d’une audience non publique, la Cour d’appel de Reims s’est penchée sur la décision rendue, en première instance, le 10 mars dernier par le juge des tutelles faisant de l’épouse de Vincent Lambert sa tutrice pour les dix ans à venir.

>> A lire aussi : Rachel Lambert: «Je ne sais pas si on peut encore avoir l’espoir que Vincent soit entendu…»

Une double tutelle « serait une décision raisonnable »

L’avocate générale a finalement préconisé de réformer la décision du juge de première instance de confier la tutelle de Vincent Lambert à sa femme Rachel, a fait savoir l’AFP, confirmant une information publiée par le journal L’Union. Saisie par les parents de Vincent Lambert, la Cour d’appel rendra son arrêt le 8 juillet, ont précisé les avocats des parents et de Rachel Lambert à la sortie de l’audience à huis clos.

Dans ce qui apparaît comme un nouveau rebondissement, l’avocate générale considère que « la tutelle doit être confiée à une personne physique et à une personne morale qui pourraient statuer ensemble » sur toute mesure concernant le patient, a déclaré à la presse l’avocat des parents, Me Jean Paillot. Se disant « confiant » en l’arrêt de la Cour d’appel, il a estimé qu’une double tutelle « serait une décision raisonnable ».

Les parents de Vincent Lambert sont résolument hostiles à l’arrêt des soins prodigués à leur fils, alors que Rachel y est favorable.