La belle-mère de Nicolas Sarkozy va accueillir des réfugiés chez elle

MIGRANTS Marisa Bruni Tedeschi a annoncé qu’elle allait accueillir, « avant l’été, trois Syriens », deux adultes et un enfant…

N.Beu. avec AFP

— 

Marisa Bruni Tedeschi, le 25 avril 2016, à Paris.
Marisa Bruni Tedeschi, le 25 avril 2016, à Paris. — JULIEN DE FONTENAY/JDD/SIPA

Vivement les dîners de famille chez les Bruni-Sarkozy. La belle-mère de Nicolas Sarkozy, Marisa Bruni Tedeschi, va accueillir des réfugiés syriens chez elle, a-t-elle indiqué dans un entretien publié jeudi par Ici Paris.

La mère de Carla Bruni a annoncé qu’elle allait accueillir « avant l’été, trois Syriens. Deux adultes et un enfant ». « J’ai de la place », a souligné l’actrice et pianiste italienne âgée de 86 ans qui vient de publier son autobiographie, Mes chères filles (Robert Laffont). Dans l’entretien accordé à Ici Paris, Marisa Bruni Tedeschi raconte parler « de temps en temps » de politique avec l’ex-président. « Je fais de petites remarques. S’il a envie, il écoute, sinon, il prend la porte. »

De son gendre, elle affirme : « C’est un animal politique. J’ai toujours pensé qu’il y replongerait. » Invité jeudi sur Europe 1, le président du parti Les Républicains, a défendu avec force « l’identité française », taclant au passage Alain Juppé, chantre de « l’identité heureuse ».  Lors d’un meeting mercredi soir dans le Nord, le président du parti Les Républicains, avait affirmé que la France, « un pays chrétien », doit être « respectée » par « ceux qui veulent y vivre ».