Affaire Kerviel: Les prud'hommes condamnent la Société générale pour licenciement «sans cause réelle et sérieuse»

JUSTICE La banque devra lui payer 450.000 euros...

A.Ch. avec AFP

— 

L'ancien trader de la Société Générale, Jérome Kerviel, le 20 janvier 2016 devant le tribunal de Versailles.
L'ancien trader de la Société Générale, Jérome Kerviel, le 20 janvier 2016 devant le tribunal de Versailles. — Christophe Ena/AP/SIPA

Les prud’hommes ont condamné ce mardi à la Société générale pour licenciement « sans cause réelle et sérieuse » de Jérôme Kerviel et dans des conditions « vexatoires ».

La banque a été condamnée à payer plus de 450.000 euros à son ex-trader.

« Le combat continue »

La Société générale a aussitôt annoncé faire appel contre cette décision qu’elle juge « scandaleuse », rappelant que Jérôme Kerviel avait été reconnu coupable au plan pénal pour des manoeuvres boursières frauduleuses.

Jérôme Kerviel a félicité ses avocats sur son compte Twitter, et souligné que « le combat continue encore et toujours… jusqu’à la fin », ajoutant à son tweet le mot-clé » Increvables".

L’ancien trader avait déposé une requête pour obtenir la requalification de son « licenciement pour faute lourde » en « licenciement sans cause réelle et sérieuse ». Il entendait ainsi obtenir une allocation de dommages et intérêts de 4,9 milliards d’euros pour le préjudice personnel que lui a fait subir ce licenciement.