Les infos du matin: 6e jour de grève SNCF, début du ramadan et accident de train en Belgique

RECAP' « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu’il ne faut pas manquer ce matin…

M.C.

— 

La grève à la SNCF le 25 mai 2016
La grève à la SNCF le 25 mai 2016 — EAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap' pour vous aider à y voir plus clair.

Le trafic toujours perturbé à la SNCF, à quatre jours de l’Euro

C’est le sixième jour consécutif, et le 11e depuis le début de l’année. Les usagers devront de nouveau s’armer de patience et/ou modifier leur itinéraire ce lundi : si le trafic s’améliore légèrement côté TGV et TER (six trains sur dix en moyenne), il restera fortement perturbé pour les Intercités (un sur trois) et les Transiliens (un sur deux), ces derniers étant touchés aussi par les crues. Pendant ce temps-là, direction de la SNCF et syndicats de cheminots doivent se retrouver pour une ultime séance de discussions sur l’organisation du temps de travail, à quatre jours du coup d’envoi de l’Euro de football vendredi.

Le ramadan commence ce lundi en France

Les musulmans de France sont fixés. Le ramadan, mois sacré dans l’islam, commence ce lundi, a annoncé dimanche le Conseil français du culte musulman (CFCM). Cette période de jeûne, quatrième pilier de la religion, interviendra cette année pendant l’Euro de football (10 juin-10 juillet) et durant les épreuves du baccalauréat, qui débutent le 15 juin.

Collision mortelle entre deux trains en Belgique

L’accident aurait fait trois morts et neuf blessés selon un bilan encore provisoire. Un train de voyageurs et un train de marchandises sont entrés en collision entre Namur et Liège, dans l’est de la Belgique dimanche soir peu après 23 h. Le train de voyageurs, qui transportait une quarantaine de personnes, a percuté par l’arrière un transport de marchandises à l’arrêt sur la même voie, à une vitesse « élevée ». « Le train de voyageurs est véritablement dans un état lamentable, c’est très impressionnant. La première voiture est recroquevillée sur elle-même. Nous avons beaucoup de chance qu’il n’y ait pas plus de victimes », a déclaré Francis Dejon, le bourgmestre de la commune de Saint-Georges-sur-Meuse.