Inondations: La décrue confirmée à Paris, l'alerte diminue en Normandie

INTEMPERIES 17 départements sont toujours en vigilance orange...

M.C. avec AFP
— 
La Sein en crue, à Paris, le 4 juin 2016.
La Sein en crue, à Paris, le 4 juin 2016. — SIPA

Sur le chemin de la décrue. Le secteur aval de la Seine, dans les départements de l'Eure et de la Seine-Maritime, qui avait été placé en alerte rouge samedi, est repassé dimanche matin en vigilance orange, a annoncé la préfecture de Seine-maritime, qui appelle toutefois encore «à la prudence».

«Plusieurs débordements de la Seine ont été observés cette nuit dans la boucle d'Elbeuf et à Rouen mais ils ont été limités et localisés. Aucun dégât majeur n'est à signaler. La vigilance rouge a été levée», a indiqué la préfecture dans un communiqué.

17 départements en vigilance orange

Au total, 17 départements étaient en vigilance orange inondations dimanche matin, selon Vigicrues: le Cher, l'Eure, l'Indre, l'Indre-et-Loire, le Loir-et-Cher, la Meurthe-et-Moselle, la Meuse, la Moselle, Paris, la Seine-Maritime, la Seine-et-Marne, les Yvelines, l'Essonne, les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne et le Val-d'Oise.

La tendance générale dimanche matin était à la stabilisation voir même à la décrue comme pour la Seine, qui est descendue à 5,85m à 3h, puis à 5,77m à 8h du matin à Paris. Le pire semble passé dans la capitale, alors que la montée continue des eaux brunâtres jusqu'à 6,10 m avait suscité l'inquiétude. Et attisé la curiosité des badauds, nombreux à se presser pour observer le fleuve.

Depuis son pic, la Seine est régulièrement redescendue. Il s'agit de la plus forte crue depuis 1982 (6,18 m cette année-là), très loin cependant de la fameuse crue de 1910 (8,62 m).