FO, CGT et UNSA appellent le personnel d'Aéroports de Paris à la grève de vendredi à lundi matin

MOBILISATION Le mouvement social ne devrait entraîner « aucun impact sur le fonctionnement normal des aéroports parisiens »...

Clémence Apetogbor
— 
Le fonctionnement des aéroports ne devraient pas être touché par la grève.
Le fonctionnement des aéroports ne devraient pas être touché par la grève. — THOMAS SAMSON / AFP

FO, CGT et UNSA ont appelé le personnel d’Aéroports de Paris (ADP) à la grève de vendredi minuit à lundi 7h pour l’emploi, les salaires, les conditions de travail et contre la loi Travail.

Toutefois, le mouvement social ne devrait entraîner « aucun impact sur le fonctionnement normal des aéroports parisiens », selon la direction d’ADP, jointe par l’Agence France Presse.

Rassemblements prévus à Orly et Roissy

Les trois syndicats réclament dans un tract commun la « mise à niveau des effectifs », « l’augmentation et l’ouverture de négociations salariales », le « retrait de tous les projets de négociation des accords », « l’arrêt de la dégradation constante des conditions de travail » et le retrait du projet de loi travail.

Des rassemblements sont prévus vendredi à 08h00 à Roissy-Charles-de-Gaulle et Orly.

>> A lire aussi : Les pilotes du syndicat majoritaire d'Air France votent le principe d'une grève longue

Aéroports de Paris emploie principalement des agents d’entretien des pistes et des aéroports, du personnel de boutiques et des agents d’accueil.

Des préavis de grève ont été déposés parallèlement par des syndicats de la Direction générale de l’aviation civile (DGAC), dont dépendent les contrôleurs aériens, entre vendredi et dimanche inclus. Néanmoins,le SNCTA, principal syndicat de contrôleurs aériens, a annoncé mercredi soir qu'il levait son préavis de grève de vendredi à dimanche, à l'issue d'une ultime réunion de conciliation avec la Direction générale de l'aviation civile (DGAC). L'Unsa, 3e syndicat, a par ailleurs fait de même.