ISF de Macron: Stéphane Le Foll soutient, Philippe Martinez (CGT) fustige

POLEMIQUE Stéphane Le Foll a réaffirmé qu’il souhaitait qu’Emmanuel Macron « reste ministre »...

Clémence Apetogbor

— 

Emmanuel Macron
Emmanuel Macron — Alain ROBERT/Apercu/SIPA

Le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, a apporté son soutien à Emmanuel Macron, contraint selon des informations de presse à payer rétroactivement l’Impôt sur la fortune (ISF) après une réévaluation de son patrimoine.

« Il y a (…) des procédures d’évaluation du patrimoine (des ministres) qui sont parfaitement transparentes, cela fait partie de la République exemplaire (…) Après sur les évaluations qui sont faites, il y a des discussions qui sont légitimes et normales avec les services fiscaux », a-t-il expliqué au cours de la conférence de presse qui suit le Conseil des ministres à l’Elysée

« Les donneurs de leçons, ça suffit ! », tempête Philippe Martinez

« Emmanuel Macron a légitimement défendu le fait qu’il avait une discussion avec les services », a insisté Stéphane Le Foll, qui a réaffirmé qu’il souhaitait qu’Emmanuel Macron « reste ministre ».

De son côté, Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT a estimé que « si les informations sont avérées, oui, c’est grave, parce que c’est quelqu’un qui fait la leçon à tout le monde. Je pense à son costume, mais aussi à quand il était allé visiter un abattoir, où il avait traité globalement les salariés d’ignorants, d’analphabètes ».

« Quand on est ministre, il faut être humble aussi, s’intéresser à la vraie vie ».

« Si c’est avéré, c’est un nouvel appel de ma part -et je pense aussi de beaucoup de salariés- : les donneurs de leçons, ça suffit ! »