Les infos immanquables du jour: La loi travail et revendications, le mythe de la marâtre, le Pakistan et les femmes

ACTU Ce qu’il ne fallait pas manquer dans l’actualité de ce mardi 31 mai…

Armelle Le Goff

— 

Des agents d'Air France seront en grève mercredi.
Des agents d'Air France seront en grève mercredi. — BORIS HORVAT AFP

Ok, la pluie a fait des claquettes toute la journée, mais, est-ce vraiment une raison pour se laisser abattre ? Les immanquables sont là pour vous remonter le moral.

L’article le plus lu du jour : RATP, SNCF, DGAC, Air France… Pourquoi font-ils (vraiment) grève ?

Bien sûr, il y a la loi Travail. Elle semble cristalliser la colère des syndicats dans le secteur des transports. Pourtant, le retrait du projet de loi El Khomri est loin d’être la seule ni même la principale revendication des organisations syndicales. Ce sont avant tout des problématiques internes qui les poussent à demander l’arrêt du travail. Mais alors, que veulent vraiment ces syndicats ?  20 Minutes fait le point par ici.

L’article à lire du jour :Amber Heard, victime du mythe de la « marâtre » ?

Cendrillon obligée de faire le ménage dans le château, Blanche-Neige dont la belle-mère envie la beauté, et maintenant Amber Heard, qui tente d’extorquer l’argent de Johnny Depp ? Depuis l’annonce du divorce des deux acteurs, la jeune femme âgée de 30 ans fait l’objet de virulentes critiques de la part des médias, sur les réseaux sociaux et même dans la bouche d’amis proches de l’acteur. Pourtant, le potentiel coupable dans ce divorce surmédiatisé, c’est Johnny Depp, accusé de violence « émotionnelle, verbale et physique » par Amber Heard. Mais le vent semble plutôt tourner en sa faveur, en dépit d’un lourd passif de violences, de drogues et d’alcool. Pourquoi cette curée contre Amber Heard ?  C’est à lire par là.

>> A lire aussi : Johnny Depp: Derrière la star hollywoodienne, un homme au passé trouble​

L’article le plus partagé du jour : Au Pakistan, des religieux veulent autoriser à « battre légèrement » les femmes

Les membres du Conseil de l’Idéologie islamique (CII) du Pakistan souhaitent accorder aux hommes le droit de « battre légèrement » leurs épouses. Dans une proposition de loi rendue publique cette semaine, ces responsables religieux répondaient ainsi à une législation progressiste adoptée en février au Pendjab accordant plus de droits et de protection aux femmes de cette province, la plus peuplée du Pakistan. Pour eux, « Un homme devrait être autorisé à battre légèrement sa femme si elle refuse ses ordres et refuse de s’habiller tel qu’il le souhaite, décline des demandes de relations sexuelles sans justification religieuse, ou ne prend pas de bain après un rapport sexuel ou lorsqu’elle a ses règles. »