Alerte aux orages: Comment se protéger de la foudre en ville

METEO La foudre a fait des dizaines de victimes ce samedi en Europe, alors que l’hexagone restent en vigilance orage jusqu’à dimanche…

C.P.

— 

Un orage à Paris (illustration).

Un orage à Paris (illustration). — CATERS NEWS AGENCY/SIPA

Prudence. Ce samedi, la foudre a frappé et fait de nombreuses victimes, y compris en pleine ville : à Paris, où 11 personnes ont été foudroyées dans un parc pendant un goûter d’anniversaire, un enfant restait ce samedi soir en réanimation tandis que la santé des 10 autres blessés était plutôt rassurante. En Allemagne, ce sont 35 personnes qui ont été blessées ce samedi, dont trois grièvement alors que la foudre s’est abattue sur un terrain de football à la fin d’un match entre enfants. « D’après les témoins, il n’y avait ni pluie ni ciel sombre », au moment où la foudre est tombée.

Alors que la journée de dimanche reste à haut risque – avec 24 départements placés en vigilance orange et le reste de l'hexagone en vigilance jaune – Météo France appelle donc à la plus grande prudence. Selon Michel Daloz de Météo France, interrogé par l’AFP, il y a chaque année 100 à 200 personnes foudroyées en France, et 10 à 20 morts. Même si le risque en ville reste minime, 20 Minutes fait le point sur les bons réflexes à adopter pour éviter l’accident.

La foudre - Infographie
La foudre - Infographie - AFP

Eviter les arbres et les espaces ouverts

La règle d’or est bien sûr d’éviter les activités à risque pendant les périodes orageuses : en clair, sports et loisirs en plein air ou travaux de toiture sont à proscrire. Toutefois, si vous êtes surpris quand même surpris par l’orage en plein air, le premier réflexe est de ne jamais se mettre sous un arbre - surtout s’il est isolé ou ne fait partie que d’un petit bosquet - car il attire la foudre : le risque de foudroiement d’un arbre isolé en espace ouvert est environ 50 fois supérieur à celui d’un homme debout. « C’est ce qu’on appelle un "effet de pointe" », et, dans le cas du parc Monceau, « le sol était mouillé. La conduction a donc été encore plus forte », a expliqué à l’AFP l’ingénieur météo.

Mais il est aussi déconseillé de marcher sous un parapluie ouvert ou avec tout autre objet (en particulier métallique au-dessus de la tête) notamment en espace ouvert (place, esplanade, parc, stade…).

Se pelotonner au sol

Des personnes se trouvant en groupe doivent s’écarter les unes des autres d’au moins trois mètres, pour éviter le risque d’un éclair latéral se propageant d’une personne à une autre. Selon les spécialistes, si aucun abri n’est disponible, la meilleure position consiste à se pelotonner au sol : « accroupissez-vous sur vos orteils, mettez vos bras sur vos genoux, la tête la plus basse possible, les mains sur les oreilles et les pieds l’un contre l’autre. Ne vous couchez jamais à plat ventre par terre. Accroupissez-vous si possible dans un fossé. », explique le site des services météo belges.

Trouver un abri protecteur

En ville, le plus simple reste toutefois de trouver un abri : les immeubles en pierre en sont de bons, il faut toutefois éviter de s’appuyer contre un mur ou un pilier et s’éloigner des fenêtres, même fermées. Une voiture, portes et vitres fermées, est une très bonne protection à condition qu’elle ne soit pas décapotable ou avec un toit en matière plastique. Il faut penser à bien fermer portes et fenêtres et à rabattre l’antenne radio. Abribus et autres abris ouverts n’offrent en revanche pas la moindre protection.

Sécuriser son habitation

A la maison, il faut fermer portes et fenêtres et s’éloigner des fenêtres même fermées. Il faut éviter de toucher des pièces métalliques (conduites et robinet d’eau), de prendre un bain ou une douche, de manipuler des appareils électroménagers. En l’absence de dispositifs de protection spécifiques (paratonnerre par exemple), il est recommandé de débrancher le cordon d’alimentation secteur et le câble d’antenne d’un téléviseur et de les éloigner d’au moins un mètre du poste.

Mots-clés :