Attentats de Paris: «Didi», le vigile algérien du Bataclan, a reçu la nationalité française

REPUBLIQUE Ce responsable de la sécurité de la salle de concert avait sauvé la vie de nombreux spectateurs le 13 novembre dernier…

20 Minutes avec agences

— 

Le Bataclan, après les attentats du 13 novembre 2015.
Le Bataclan, après les attentats du 13 novembre 2015. — Miguel MEDINA

« Didi », le vigile du Bataclan qui a sauvé la vie de plusieurs spectateurs le soir des attaques terroristes du 13 novembre, à Paris, a reçu la nationalité française.

Ce responsable de la sécurité algérien de 35 ans a expliqué ce vendredi que le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, l’avait appelé en personne pour lui annoncer la nouvelle.

« Mon dossier a simplement dû mettre moins de temps »

« J’étais vraiment très content. Cela fait tout simplement plaisir », a commenté le récent citoyen français. Mais pour le héros du Bataclan, son comportement lors de l’attaque de la salle de concert parisienne n’explique pas à lui seul sa naturalisation.

« Ce que j’ai fait au Bataclan n’a joué aucun rôle. (…) Mon dossier a simplement dû mettre moins de temps », explique « Didi ». Tous les éléments étaient en effet réunis pour que sa demande de nationalité française aboutisse.

« J’ai fait ce que je devais faire, sans réfléchir »

Le 13 novembre, alors que les terroristes se trouvaient encore au Bataclan, le responsable de la sécurité n’avait pas hésité à retourner dans le bâtiment à plusieurs reprises pour aider « plus de 200 personnes » à évacuer les lieux, selon ses propres calculs.

« Avec du recul, je me dis que c’était complètement dingue. (…) J’ai fait ce que je devais faire, sans réfléchir », analyse celui qui ne souhaite pas que son nom ou sa photo soient rendus publics.