Affaire Vincent Lambert: Le rapporteur public recommande l'arrêt des soins

JUSTICE C’est François Lambert, le neveu du patient, qui avait saisi la cour administrative de Nancy…

Clémence Apetogbor

— 

François Lambert, le neveu de Vincent, accompagné de son avocate, Me Madeleine Munier-Apaire, s’exprime après la décision du Conseil d’Etat du 24 juin 2014 d’arrêter le traitement de son oncle.
François Lambert, le neveu de Vincent, accompagné de son avocate, Me Madeleine Munier-Apaire, s’exprime après la décision du Conseil d’Etat du 24 juin 2014 d’arrêter le traitement de son oncle. — R. de la Mauviniere/AP/SIPA

Le rapporteur public a recommandé ce jeudi à la cour administrative d’appel de Nancy la reprise de la procédure d’arrêt des soins de Vincent Lambert.

La médecin Daniela Simon avait interrompu cette procédure le 23 juillet 2015, arguant que le climat de sérénité nécessaire n’était pas réuni.

La cour saisie par le neveu du patient

« Mais, il n’y aura jamais de sérénité dans cette affaire », a dit le rapporteur, invitant la cour administrative d’appel de Nancy à sommer le Docteur Simon à « reprendre la procédure collégiale dans un délai d’un mois » après lecture du jugement.

C’est François Lambert, le neveu du patient, qui avait saisi la cour administrativeaprès avoir été débouté, en octobre 2015, devant le tribunal administratif de Reims (Marne). Il réclamait toujours « que les traitements subis par Vincent soient enfin arrêtés comme l’avaient permis les décisions du Conseil d’Etat puis de la Cour européenne des droits de l’homme », avait-il rappelé à 20 Minutes.