Valls reporte la remise d'un rapport sur le temps de travail des fonctionnaires «pour suivre la situation sociale»

POLITIQUE Consulté par L'Obs, ce rapport entend mettre les fonctionnaires français au même régime horaire de travail...

Clémence Apetogbor

— 

Manuel Valls à Orly le 13 mai 2016.
Manuel Valls à Orly le 13 mai 2016. — WITT/SIPA

Manuel Valls a reporté la remise prévue jeudi d’un rapport sur le temps de travail des fonctionnaires, afin de suivre la journée de mobilisation prévue contre le projet de loi travail, a-t-on appris auprès de Matignon.

« Le Premier ministre a souhaité reporter la remise pour suivre la situation sociale lors de la journée du 26 mai », a indiqué à l’Agence France Presse son cabinet, qui n’a pas fixé de nouvelle date pour l’instant.

Un rapport qui s’annonce pourtant explosif, selon L’Obs, qui a eu accès à son contenu.

Mettre les 5 millions de fonctionnaires au même régime horaire de travail

Philippe Laurent, maire UDI de Sceaux (Hauts-de-Seine) et président du Conseil supérieur de la fonction publique territoriale (CSFPT) est clair.

Il formule 34 recommandations pour « mettre fin au maintien de régimes dérogatoires à la base légale de 1.607 heures et à l’attribution de jours d’absence dépourvus de base légale », rapporte L’Obs.

En moyenne, les fonctionnaires travaillent 15 jours de moins que les employés du privé (110 heures). Sur le plan européen, ils ne font guère mieux, la moyenne dans les administrations centrales des pays de l’OCDE étant de 37,6 heures.

Des jours de congé et des RTT qui se multiplient

Et L’Obs d’expliquer que congés payés et RTT sont trop souvent confondus et que ces derniers ont tendance à se multiplier. En Guadeloupe, par exemple, lundi gras, mardi gras, mercredi des cendres, mi-carême, Vendredi Saint et le jour des défunts sont chômés.

Egalement pointés du doigt, les jours de fractionnement. Un agent qui divise ses congés annuels en trois périodes d’au moins cinq jours ouvrés bénéficie d’un jour ou deux de congés supplémentaires, explique L’Obs.

Philippe Laurent écrit : « initialement prévue pour engager les agents à mieux étaler leurs congés quand ils en avaient moins, dans un souci de bonne marche des services, cette incitation a perdu sa justification à partir du moment où les agents disposent d’un volume de jours RTT et de jours de congé tel qu’il est devenu aisé d’étaler ceux-ci tout au long de l’année ».

>> A lire aussi : Faut-il rémunérer les fonctionnaires au mérite?

Les syndicats interrogés par L’Obs sont partagés. Tandis que Philippe Soubirous, de FO Fonction publique, dénonce : « On entretient le fantasme selon lequel les fonctionnaires travailleraient moins que les salariés, c’est faux. »

De son côté, la CFDT est plus mesurée. Pour Brigitte Jumel, de la CFDT Fonction Publique, « si des agents font moins que la durée légale de 1.607 heures, on peut en discuter. Il n’est dans l’intérêt de personne de laisser penser qu’il y a plus de 5 millions de fonctionnaires qui se tournent les pouces. »