Les infos immanquables du jour: Tsonga, la polémique RSA et les pubs sexistes de la fête des mères

ACTU Ce qu'il ne fallait pas manquer dans l'actualité de ce mardi 24 mai...

Armelle Le Goff
— 
Jo-Wilfried Tsonga, à Roland-Garros.
Jo-Wilfried Tsonga, à Roland-Garros. — HERVE BLOMET/SIPA

Ils sont tout chauds, tout beaux… Les immanquables !

L’article le plus partagé du jour : Les blagues sur Kinder Bueno ? Tsonga vous demande de vous arrêter

C’est sûr, il ne va pas y couper. Pas un Roland-Garros sans que Tsonga n’ait droit aux petites blagues sur sa pub Kinder Bueno. Elle date maintenant de 2010, mais peu importe, cela n’arrête toujours pas les vannes (« une petite faim ? ») ni les jeux de mots (« il l’a pas partagée, sa victoire », « Tsonga, un délice »), ni les photo-montages ou les photos de barres chocolatées brandies chaque année devant un écran de télé. On vous raconte tout ça par là.

L’article le plus lu du jour : Peut-on contrôler les comptes bancaires des bénéficiaires du RSA ?

Papiers bancaires, s’il vous plaît ! C’est la demande qui a été faite aux bénéficiaires du RSA – revenu de solidarité active – par plusieurs départements depuis le début de l’année 2016. Une pratique révélée notamment dans l’Eure et le Haut-Rhin, lundi, qui provoque de nombreux remous. 20 Minutes vous résume la situation en trois questions à retrouver par ici.

L’article du jour : A l’occasion de la Fête des mères, le festival de la pub sexiste est ouvert

Le marteau pour papa, l’aspirateur pour maman. Chaque année, quand vient la fête des pères ou la fête des mères, les magasins rivalisent de publicités, de promotions et de cadeaux plus ou moins sexistes. Et chaque année, les mêmes voix se font entendre pour espérer un véritablement changement, enfin, dans les stratégies marketing des grandes enseignes. On peut déjà vous l’annoncer : pour 2016, c’est loupé. Pour le prouver, 20 Minutes vous a préparé un petit florilège des meilleures (ou des pires, c’est selon) publicités sexistes de ce mois de mai, et a demandé à Eléonore Stévenin-Morguet de les commenter au nom d’Osez le féminisme.