Loi travail: La CGT appelle au blocage des raffineries

SOCIAL Plusieurs dépôts de carburants sont bloqués, notamment dans le Nord et en Loire-Atlantique…

20 Minutes avec AFP

— 

La raffinerie de Donges est bloquée depuis mardi.
La raffinerie de Donges est bloquée depuis mardi. — JS Evrard/AFP

Les opposants à la loi travail ne lâchent rien. La CGT, le principal syndicat contestataire, a appelé ce vendredi matin au blocage des raffineries, une « étape supplémentaire » en vue d’obtenir le retrait de la loi, a déclaré un responsable du syndicat sur France Info.

Emmanuel Lépine, de la CGT pétrole, a appelé « à ce que les raffineries arrêtent leurs installations de production de produits pétroliers ». « Le but n’est pas de créer la pénurie » mais « d’obtenir le retrait de la loi travail », a ajouté le dirigeant syndical qui a parlé d’une « étape supplémentaire » dans le bras de fer entre les opposants à la loi travail et le gouvernement.

Plusieurs raffineries bloquées dans le Nord et en Loire-Atlantique

Quatre dépôts de carburants, dans le Dunkerquois et le Valenciennois (Nord), étaient toujours bloquées vendredi matin par une soixantaine de personnes, 24 heures après le début de ce mouvement dans la région.

>> A lire aussi : Alerte à la pénurie de carburant dans les stations-service à Nantes

En Loire-Atlantique,la raffinerie Total de Donge était toujours affectée vendredi matin par un mouvement de blocage empêchant les approvisionnements. Près de Rouen (Seine-Maritime), c’est un dépôt de carburant, le terminal Rubis de Grand-Quevilly qui est bloqué depuis mardi matin par les militants syndicaux, occasionnant des difficultés d’approvisionnement notamment pour les stations des supermarchés.

Dans la région du Havre, les accès menant à la plate-forme Total de Gonfreville-l’Orcher restaient bloqués par des syndicalistes vendredi matin. Une intersyndicale était prévue à 17h pour décider de la suite du mouvement. L’autre grande raffinerie du secteur, celle d’Exxon Mobil, à Notre-Dame-de-Gravenchon, la 3e de France (11 M/T), est également bloquée depuis jeudi.