Guyane: «Possédée», une grand-mère aurait piétiné sa petite-fille

FAITS DIVERS Bien que placée en garde à vue, la grand-mère de 40 ans suspectée d’infanticide n’avait pas encore pu être auditionnée, jeudi, faute d’expertise psychiatrique...

20 Minutes avec AFP

— 

Carte de localisation de Saint-Laurent-du- Maroni (Guyane).
Carte de localisation de Saint-Laurent-du- Maroni (Guyane). — Google Maps

Elle se dirait « possédée » pour justifier son terrible geste. Suspectée d’avoir piétiné à mort sa petite-fille de quelques mois, une femme de 40 ans a été placée en garde à vue jeudi soir à la gendarmerie de Saint-Laurent du Maroni (Guyane).

Les gendarmes avaient découvert le corps du bébé au domicile de la quadragénaire, à Mana (ouest de la Guyane) mercredi en fin de soirée.

>> A lire aussi : Un couple en garde à vue après la mort d'une fillette ébouillantée

Mais la mort de l’enfant remonterait à mardi soir, selon le constat d’un médecin de l’hôpital de Saint-Laurent du Maroni.

Une journée à «réciter des prières»

Jeudi, en cours de journée, bien que placée en garde à vue, la grand-mère de 40 ans suspectée d’infanticide n’avait pas encore pu être auditionnée, faute d’expertise psychiatrique, selon une source judiciaire.

Au moins sept enfants, dont la plus âgée est une adolescente de 15 ans, se trouvaient dans la maison de la quadragénaire à l’arrivée des gendarmes mercredi soir. « Selon les premiers témoignages, après la mort du bébé, la grand-mère et les nombreux enfants présents au domicile auraient passé leur journée de mercredi à réciter des prières pour le ramener à la vie », a déclaré une source proche de l’enquête.

Dans la soirée de mercredi, l’adolescente de la maison avait fini par prévenir un voisin, qui avait alors alerté les gendarmes.