Une soirée avec Deepak Chopra, l'homme qui vous explique comment vivre jusqu'à 100 ans

REPORTAGE Deepak Chopra, médecin américain d'origine indienne et auteurs de best-sellers sur la bonne santé spirituelle, était à Paris mardi pour une conférence exceptionnelle...

Laure Cometti
— 
Deepak Chopra sur la scène du Grand Rex, à Paris, le 17 mai 2016.
Deepak Chopra sur la scène du Grand Rex, à Paris, le 17 mai 2016. — L. Cometti / 20 Minutes

Sous la voûte faussement étoilée du Grand Rex, ils sont plus de 2.600 à être venus écouter religieusement Deepak Chopra. La salle est comble. Seul sur scène, ce sexagénaire aux tempes grisonnantes n’a à première vue rien d’exceptionnel. Sa seule fantaisie : des baskets rouges et des lunettes à montures à strass qui contrastent avec son uniforme jean-chemise assez passe-partout. Cet Américain d’origine indienne est devenu célèbre dans le monde entier avec une méthode promettant de « vivre jeune et en pleine forme » grâce à la  méditation, la médecine ayurvédique et la spiritualité. 20 Minutes s’est glissé dans les gradins pour assister à la conférence-événement du gourou de la santé spirituelle à Paris mardi soir.

>> A lire aussi : Qui est Deepak Chopra, star de la méditation et du bien-être spirituel?

Deepak Chopra sur la scène du Grand Rex à Paris le 17 mai 2016.
Deepak Chopra sur la scène du Grand Rex à Paris le 17 mai 2016. - L. Cometti / 20 Minutes

Un public plutôt féminin et déjà conquis

Dans l’interminable file qui longe le cinéma du IIe arrondissement de la capitale, un public hétérogène attend. Les spectateurs sont âgés de quelques mois (un bébé que sa mère allaite) à 98 ans (un monsieur qui demandera plus tard à Deepak Chopra le secret pour être centenaire : « Continuez comme ça ! ») et les profils sont variés. Le spectateur moyen est une spectatrice, plutôt dans la cinquantaine, et plutôt soignée. Personne n’est là par hasard. Les rares néophytes qui ne sont pas familiers avec les travaux du célèbre endocrinologue ont été invités (parfois de manière pressante) par des proches « fans » de Deepak Chopra.

La grande majorité a déjà lu au moins un de ses best-sellers. Lequel ? Le corps quantique, pour Franck, kinésithérapeute de 28 ans curieux de médecines traditionnelles. Le Chemin vers l’amour répondent tout sourire Virginie et Jean-Pierre, venus en couple. William, lycéen de 16 ans, a été conquis par Le fabuleux pouvoir de votre cerveau, sur le « potentiel illimité de l’esprit ». Sur la quarantaine d’ouvrages publiés par cet écrivain prolixe, plus de 20 ont été traduits en français et sont en vente dans le hall du Grand Rex.

Couvertures de livres publiés par Deepak Chopra.
Couvertures de livres publiés par Deepak Chopra. - Editions Aventure secrète et Guy Trédaniel

>> A lire aussi : J’ai tenté de méditer sur… Periscope

Entre cours magistral de génétique et prêche spirituel

C’est donc un public déjà conquis qui a bu les paroles du pape du bien-être spirituel pendant deux bonnes heures. Promo oblige, Deepak Chopra amorce son intervention de mardi en évoquant son dernier livre, Le fabuleux pouvoir de vos gènes, avant de projeter une vidéo d’images de synthèse retraçant sur fond de chants mystiques la genèse de l’être humain, de la fécondation de l’ovule par le spermatozoïde à l’accouchement. Cela réveille chez nous de vagues souvenirs de cours de Science et Vie de la Terre au collège. Puis le médecin se lance dans un cours de génétique accéléré que les néophytes trouveront « un peu long, dur d’accès et pas très vivant » (dixit Sylvain, 28 ans) mais qui laisse les fans sur leur faim (« il était dix étages en dessous de ce qu’il écrit dans ses livres », lâchera Pierre à la fin de la conférence).

Sous-titré en français (avec un léger décalage), Deepak Chopra arpente la scène en parlant du cerveau humain, d’atomes, d’ADN et de cosmos d’une voix toujours égale, en faisant défiler des diaporamas PowerPoint parfois pas très lisibles. Malgré quelques interactions avec le public, c’est un cours magistral. Les spectateurs écoutent, fascinés. Certains prennent des notes. La force de ce médecin formé à l’école occidentale mais revenu vers les méthodes de santé traditionnelles de son pays d’origine, c’est de puiser à la fois dans la rationalité de la science et dans une approche holistique et spirituelle. « Vous avez la mémoire de l’univers dans vos gènes », résume-t-il, avant de livrer les « cinq piliers du bien-être physique » : le sommeil, la gestion du stress (« le mal de notre civilisation »), le mouvement, les émotions et l’alimentation. « C’est du bon sens, mais c’est très puissant », reconnaît-il.

>> A lire aussi : La méditation est aussi efficace que les antidépresseurs contre les rechutes

Une séance de méditation collective

Le clou du spectacle arrive au bout d’une heure. C’est le moment très attendu de la séance de méditation collective. Malgré le ronronnement de la climatisation, Deepak Chopra parvient à plonger toute la salle dans un état de concentration étonnant vu la promiscuité. Plus de 2.600 personnes ferment les yeux, font le vide, se répétant mentalement « Qui suis-je ? Que veux-je ? » en suivant les instructions. Pas un bruit, pas même un téléphone qui vibre, le silence est total. Et il dure une vingtaine de minutes, au bout desquelles on se sent plus reposé et apaisé.

Deepak Chopra enchaîne sur un discours nettement plus spirituel dont on perd quelques bribes car notre corps et notre esprit sont restés dans un léger état de flottement. Après avoir évoqué pêle-mêle le Nouveau Testament et le karma, il conclut un peu abruptement par une vidéo de promotion pour Jiyo, une plateforme en ligne de conseils et contenus dédiés au bien-être spirituel. « Connectez-vous, c’est gratuit », recommande l’endocrinologue, avant de quitter la scène sous des applaudissements nourris et ponctués de quelques hourras.

« Avec ses livres, il change des vies »

Il fait bien de le préciser, car tous les produits dérivés de Deepak Chopra sont loin d’être abordables. A commencer par le prix des places de la conférence, entre 35 et 150 euros. Si certains trouvent ces montants « scandaleux », d’autres balaient la remarque : « c’est une star », « je l’adore », « avec ses livres, il change des vies » (dixit Patricia, venue de Nantes).

Il est un peu plus de 23h30 lorsque se termine la séance de questions-réponses en petit comité organisée pour la cinquantaine de personnes ayant déboursé 150 euros. Deepak Chopra met courtoisement un terme à la séance. Le lendemain matin, il a un avion à 6h30. Il s’envole pour Prague, en République tchèque, où il dispensera une formation d’une journée coûtant 900 euros, avant de se rendre en Suisse et au Canada. Une tournée mondiale au rythme effréné qui répond à l’engouement d’un public déçu de la médecine moderne, en quête de sens et de bien-être.

>> A lire aussi : Pourquoi la méditation pour les enfants devient tendance