Etude: Portrait-robot des personnes victimes de cambriolage

DELINQUANCE Les familles monoparentales habitant en région parisienne ou dans le sud-est de la France ont plus de probabilité d’être cambriolées…

H. B.

— 

Illustration d'un cambriolage.
Illustration d'un cambriolage. — SEBASTIEN SALOM-GOMIS/SIPA

C’est une étude qui pourrait servir à beaucoup de ménages français. L’Observatoire de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) a dévoilé ce mercredi une enquête menée pendant sept ans sur des dizaines de milliers de familles cambriolées à leur domicile. A partir de ces données collectées, l’observatoire a réussi à dresser un portrait-robot d’une victime de cambriolage, révèle RTL.

>> A lire aussi : Cambriolages, vols, insécurité, agressions… Les cinq chiffres à connaître sur la délinquance en France

Le profil type est une famille monoparentale jeune, habitant dans le bassin parisien ou dans le sud-est de la France, dans un pavillon proche d’une agglomération… et qui ne possède pas d’alarme anti-vols. Si vous correspondez à ce profil, vous avez donc une plus grande probabilité d’être victime d’un vol par effraction en France.

D’après cette enquête, le risque de cambriolage est également plus élevé dans les grandes villes que dans les maisons isolées en campagne. Autre élément à prendre en considération : plus le quartier est dégradé, plus le risque de vol par effraction est élevé.