Attentats de novembre: Salah Abdeslam s'affichait sur Facebook avec un drapeau de Daesh

BELGIQUE Trois semaines avant les attaques de Paris, le présumé terroriste arborait l’emblème des djihadistes sur les réseaux sociaux…

H. B.

— 

Photo d'archives de Salah Abdeslam, diffusée le 15 novembre 2015 par la police française dans le cadre d'un appel à témoins.
Photo d'archives de Salah Abdeslam, diffusée le 15 novembre 2015 par la police française dans le cadre d'un appel à témoins. — POLICE NATIONALE / AFP

Un raté de plus ? Salah Abdeslam, le présumé organisateur des attentats de Paris, avait multiplié les signes de radicalisation avant son passage à l’acte. Le 23 octobre 2015, soit trois semaines avant les attaques de novembre, le présumé terroriste arborait fièrement sur son compte Facebook le drapeau de l’Etat islamique, révèle ce mardi la RTBF.

L’Ocam, l’organe de coordination pour l’analyse de la menace en Belgique, avait pourtant bien relevé cette information, mais ni la police, ni le renseignement fédéral n’ont réagi.

>> A lire aussi : Salah Abdeslam mis en examen pour assassinats à caractère terroriste

Un profil Facebook avec un nom de guerre

Pire encore, en juin 2015, Salah Abdeslam avait ouvert un profil Facebook avec un nom de guerre, sans que cela n’inquiète la police fédérale belge. Le magistrat fédéral qui avait ouvert une information judiciaire en janvier sur Salah Abdeslam l’avait déjà refermé.

En janvier 2015, un informateur de la police de Molenbeek avait également livré des « informations sérieuses » sur les rapports qu’entretenait Salah Abdeslam avec Abdelhamid Abaaoud. Ces informations s’ajoutent à un faisceau d’autres indices qui normalement auraient dû alerter les services de renseignements sur les intentions de Salah Abdeslam.