Affaire Baupin: Christine Boutin a «honte» des ex-ministres qui dénoncent le harcèlement sexuel

SEXISME L’ancienne ministre refuse que « 17 ex-ministres laissent entendre que toute la classe politique est composée d’obsédés »…

H. B.

— 

Christine Boutin
Christine Boutin — IBO/SIPA

L’affaire Baupin continue de secouer le monde politique. Après l’appel de 17 anciennes ministres qui ont dit stop au harcèlement sexuel dans une tribune publiée ce dimanche, l’ancienne ministre Christine Boutin crée la polémique sur les réseaux sociaux. La présidente d’honneur du Parti Chrétien-Démocrate s’est totalement désolidarisée de ses consœurs, déclarant même en avoir « marre, vraiment marre » de ces femmes politiques.

« Honte de ces anciennes ministres qui laissent entendre que les hommes sont des obsédés ! », a déclaré l’ancienne ministre sur Twitter.

Christine Boutin a récidivé ce lundi matin sur RMC : « La gauloiserie fait partie de l’identité française. Je refuse ce puritanisme. » « Je refuse que 17 ex-ministres laissent entendre que toute la classe politique est composée d’obsédés », a-t-elle ajouté.

>> A lire aussi : Près d'un Français sur cinq victime de harcèlement sexuel

Pour elle, « il y a des femmes avec lesquelles on peut aller plus loin et d’autres femmes avec lesquelles on ne peut pas aller plus loin ». Sur les réseaux sociaux, les réactions ne se sont pas fait attendre.

Christine Boutin n’est pas la seule à s’être désolidarisée de l’initiative des 17 ministres. La porte-parole de Lutte ouvrière, Nathalie Arthaud, a également pris ses distances avec les signataires en leur reprochant sur BFMTV d’avoir pratiqué « l’omerta » alors qu’elles avaient « bien des moyens de se faire entendre et de se faire respecter », contrairement aux « ouvrières » et aux « employées ».