Deux enfants Français présentés comme des bourreaux dans une vidéo de propagande de Daesh

TERRORISME Intitulée « Sur les traces de mon père », la vidéo s’achève par les images d’exécution menées par les deux jeunes enfants…

Vincent Vantighem

— 

Des combattants de Daesh dans une vidéo de propagande de février 2015.
Des combattants de Daesh dans une vidéo de propagande de février 2015. — AP/SIPA

« Je dis à la France : On va vous tuer ! » La voix est fluette. Mais la détermination semble totale. Une vidéo de propagande de Daesh mise en ligne, samedi 14 mai, met en scène deux enfants qui semblent être Français.

Intitulée « Sur les traces de mon père », cette vidéo d’une durée de 14 minutes – que 20 Minutes a pu visionner – raconte le quotidien d’un garçon âgé d’environ 13 ou 14 ans et dont le père est mort en martyr en Syrie.

Entraînement sur les cibles d’Hollande et de Poutine

Interviewé par un membre de l’organisation terroriste, le jeune garçon décrit son quotidien en Syrie entre cours religieux et prières à la mosquée. « En Occident, on apprend la nudité, la mixité et même le mariage entre personnes de même sexe. Ce qui est contraire aux lois divines. Ici, on apprend la science qui va nous sauver le jour du jugement dernier… »

>> Portrait : Comment Guillaume de Seine-Saint-Denis est devenu Ali dans les rangs de Daesh

Après des images montrant des avions de la compagnie Air France, la Tour Eiffel ou encore des vues de Paris, cette vidéo affiche le jeune garçon s’entraînant au tir sur des cibles ornées de portraits de chefs d’Etat tels que Bachar al-Assad, Vladimir Poutine ou encore François Hollande. Par la suite, le jeune homme montre le maniement d’une kalachnikov à un autre enfant qui pourrait être son jeune frère, même si cela n’a été confirmé par aucune source officielle.

La vidéo se termine par les images de ce qui semble être l’exécution de deux hommes par les enfants en bordure d’une forêt.

« Venger le sang des musulmans »

Dans une mise en scène très travaillée, le jeune garçon – fil rouge de cette vidéo – raconte auparavant qu’il aurait aimé demander une faveur à son père. « J’aurais aimé lui demander une faveur. C’est de faire une opération martyr ou d’aller en France pour me faire exploser et venger le sang des musulmans. »

Ce n’est pas la première fois que Daesh met en scène des enfants dans ses vidéos de propagande. En mars 2015, un document de ce genre avait déjà montré un enfant bourreau qui semblait être Français.