Suicide en direct sur Périscope: Un ami d'Océane décrit une femme «fragile»

TEMOIGNAGE Un de ses amis confie que la jeune femme « fragile » avait une relation « compliquée » avec son ancien compagnon…

H. B.
— 
Océane, 19 ans, s'est jetée sur les rails du RER C tout en filmant son geste en direct sur  Periscope.
Océane, 19 ans, s'est jetée sur les rails du RER C tout en filmant son geste en direct sur Periscope. — Capture d'écran / Periscope

Les images du suicide d’Océane, diffusées en direct ce mardi après-midi sur Périscope ont choqué. Aujourd’hui, ses proches, anéantis, tentent de comprendre l’acte désespéré de la jeune femme. « Je sais qu’une vidéo intime d’Océane avait été dévoilée. Elle se sentait très mal à l’aise à cause de ça. Elle avait honte et peur que sa famille le découvre », confie Sergio, un de ses amis au Parisien.

Plus tôt le jour de son suicide, la jeune fille de 19 ans avait posté une vidéo pour expliquer son geste. Elle y déclare avoir été victime d’un viol commis par son ex-compagnon, dont les images auraient été mises en ligne sur le réseau social Snapchat.

>> A lire aussi : Peut-on éviter que de tels drames se reproduisent?

Océane était « suivie psychologiquement »

Sergio raconte qu’Océane entretenait une relation destructrice avec son ex-compagnon. « Leur relation était très compliquée, toxique. Ils s’étaient fait tatouer chacun le nom de l’autre. Elle me parlait de violences mais je n’en ai aucune preuve. Cela jouait sur sa santé. Elle pleurait souvent puis remontait la pente. C’était les montagnes russes », déclare Sergio au Parisien, ajoutant que la jeune femme était « suivie psychologiquement ».

L’ancien compagnon d’Océane, un mécanicien âgé de 25 ans, a été entendu par les enquêteurs de la gendarmerie de Palaiseau et dément formellement les accusations de viol.

>> A lire aussi : Deux adolescents se filment sur Periscope en train de frapper un passant