Smartphones: 17% des piétons de grandes villes ont un comportement à risque

SECURITE ROUTIERE Dans certaines capitales, des zones réservées aux piétons avec téléphone ont été créées, tout comme des lois réglementant l’utilisation des mobiles dans la rue…

20 Minutes avec agence

— 

Une passante consulte son téléphone en traversant la rue à New York.
Une passante consulte son téléphone en traversant la rue à New York. — Richard B. Levine/NEWSCOM/SIPA

Quelque 14,5 % des piétons n'hésitent pas à traverser les rues de Paris les yeux rivés sur leur smartphone. C'est plus qu'à Amsterdam (8%) mais moins qu'à Stockholm (23,5%), où les habitants sont particulièrement imprudents.

8% des marcheurs observés ont traversé en envoyant un texto

En ajoutant les villes de Berlin, Bruxelles et Rome, 17% des piétons ont «un comportement à risque dans ces six capitales européennes», résume une étude menée par le centre de recherche en accidentologie de Dekra, le spécialiste du contrôle technique automobile.

Pour l'édition 2015 de leur rapport, les chercheurs se sont également intéressés aux piétons en se postant à des endroits particulièrement fréquentés des six capitales pour observer au total 14.000 personnes, comme le précise Libération, qui s'est procuré le rapport.

>> A lire aussi : Smartphones: pianoter ou marcher, il faut choisir

Pour Paris, ce sont la Gare du Nord, les Champs-Elysées et la Tour Eiffel qui ont été choisis. Au total, 8% des marcheurs observés ont traversé en envoyant un texto ou en surfant sur leur smartphone, 2,6% téléphonaient et 1,4% faisaient même les deux à la fois.

>> A lire aussi : VIDEO. Allemagne: Une municipalité teste des feux de circulation au sol pour les accros au portable

« Environ 10% des accidents mortels sont causés par des piétons »

Ces « smombies » (contraction de smartphone et zombies) sont souvent inconscients du danger lié à leur manque d'attention. En France, 1.1216 accidents corporels ont impliqué un piéton en 2014, soit 19 % de l’ensemble des accidents. Cette même année, la mortalité piétonne a augmenté de 7 % par rapport à 2013. Et, « environ 10% des accidents mortels sur les routes allemandes sont causés par des piétons ayant un comportement inapproprié », précisent les spécialistes de Dekra.

D'où, en Allemagne, le test de feux de signalisation avec des rappels au sol pour celles et ceux dont les yeux sont rivés au portable. Mais aussi, dans d'autres pays, la création de  zones réservées aux piétons avec téléphone ou des lois réglementant l'utilisation des mobiles dans la rue.

>> A lire aussi : VIDEO. Ce qui pourrait arriver si 1.500 personnes traversaient la rue en envoyant des textos