40 ans du Loto: Un jeu dépoussiéré et une cagnotte de 15 millions d'euros ce vendredi 13

JEUX La moitié des Français joue moins d'une à trois fois par mois...

20 Minutes avec agence

— 

Illustration d'un loto.
Illustration d'un loto. — Heinzen Richard / SUPERSTOCK / SIPA

Ce vendredi 13, le Loto sort le grand jeu. En jeu ? Un jackpot de 15 millions d’euros. L’occasion de marquer cette date superstitieuse, mais surtout de célébrer, dixit la Française des Jeux, les 40 ans du Loto.

>> A lire aussi : Malgré les attentats du 13 novembre, la FDJ maintient le super Loto du vendredi 13 mai

Le Loto compte quatre millions d’accrocs

En mai 1976, lors du premier tirage, seuls 73.000 joueurs se pressaient dans les bureaux de tabac de la région parisienne pour acheter des grilles et choisir leurs « bons » numéros. Quarante ans plus tard, le Loto compte quatre millions d’accrocs partout en France et il faut presque 24 heures pour trouver un gagnant.

 

Aujourd’hui, s’il est très nettement concurrencé par les paris sportifs, les jeux de hasard ou l’Euromillions, le jeu emblématique a tout de même permis à la FDJ d’engranger, en 2015, un chiffre d’affaires d’1,53 milliard d’euros, soit 11 % de ses ventes. Un revenu stable depuis cinq ans, alors qu’en quarante ans, le Loto a réalisé un chiffre d’affaires cumulé de 59,3 milliards d’euros.

>> A lire aussi : Française des Jeux: Un chiffre d'affaires record pour 2015

Tout plaquer et partir au bout du monde

Et ce succès n’est pas près de faiblir, selon un sondage OpinionWay réalisé pour la FDJ (lire en encadré) et publié ce jeudi. Ainsi, pour 79 % des personnes interrogées, le tirage au sort des boules colorées est « un jeu qui permet de rêver », particulièrement pour les plus jeunes de 18 à 24 ans (87 %) et au sein des catégories populaires (83 %).

Que faire en cas de victoire ? Prendre la clé des champs, et bye bye patron ! Plus de six personnes sur dix rêvent de « visiter tous les pays du monde », 27 % voudraient emménager dans un pays paradisiaque et un quart voudraient « dire "au revoir" au président de leur entreprise ». Autre réponse avancée dans 23 % des cas dans le pays de la gastronomie : aller chaque semaine dîner dans un restaurant étoilé.

« Imprévisible » (pour 38 % des Français), « populaire » (36 %), « simple » (28 %), le Loto séduit avec 73 % de joueurs dans la population, dont 12 % une fois par semaine. La moitié des Français (51 %) joue moins d’une à trois fois par mois. Et, au total, 85 % des joueurs ont déjà remporté un gain. Parmi les gagnants, un tiers (32 %) a gagné entre un et dix euros, 17 % entre 11 et 20 euros.

>> A lire aussi : Française des Jeux: Mais pourquoi joue-t-on?

Loto version 2.0 et tirage complémentaire

Sans surprise, plus on joue, plus on risque de gagner gros : 12 % des joueurs réguliers (au moins une fois par mois) ont déjà remporté une somme supérieure à 1.000 euros contre 3 % des joueurs moins assidus. Le gain « maximum » est en moyenne de 185 euros, selon leurs déclarations (en dehors des cagnottes supérieures à 10.000 euros, citées par deux personnes interrogées).

Pour les 40 ans du Loto, la FDJ va lancer son institution sur Internet (PC, tablette ou téléphone mobile). Il sera possible de remplir sa grille sans créer de compte joueur qui nécessite de donner son identité. En 2017, FDJ ajoutera au Loto un tirage complémentaire pour permettre à ceux dont les numéros ne sont pas sortis de gagner quelques dizaines de millions d’euros.

*Etude réalisée par questionnaire en ligne les 20 et 21 avril 2016 auprès d’un échantillon de 1.008 personnes, âgé de 18 ans et plus.