Lille, le 9 avril 2012.
Lille, le 9 avril 2012. — M.LIBERT/20 MINUTES

HASARD

Malgré les attentats du 13 novembre, la FDJ maintient le super Loto du vendredi 13 mai

L’organisatrice du loto s’est interrogée sur la tenue d’une super cagnotte pour le seul vendredi 13 de 2016, six mois après les attentats de Paris du vendredi 13 novembre…

Il n’y aura qu’un seul vendredi 13 cette année, en mai, et pour les superstitieux et les amateurs de jeu de hasard, la date est synonyme de super cagnotte au Loto. Le dernier vendredi 13 remontait à novembre 2015, le jour des attentats de Paris. A la suite de ces événements, la Française des jeux, en charge de l’organisation, avait hésité à maintenir le super Loto de mai 2016.

Tradition française et hommage aux victimes

Deux points de vue étaient alors avancés, selon l’entreprise : d’un côté ceux qui estimaient que « ne pas continuer à faire un tirage exceptionnel serait abdiquer face aux attaques terroristes », de l’autre l’idée « qu’il faut faire quelque chose en mémoire ou par solidarité avec les victimes ». La FDJ s’était engagée à lancer une étude « auprès des joueurs et des Français pour savoir ce qu’ils souhaitent pour le vendredi 13 mai 2016. »

>> A lire aussi : Loto: Le jackpot du prochain vendredi 13 sera-t-il maintenu ?

Six mois plus tard, la cagnotte a été maintenue. Elle est de 15 millions d’euros. La Française des jeux avance deux raisons principales. D’abord, le super Loto de mai 2016 est particulier, car il tombe presque 40 ans après le premier tirage du Loto en France (alors non-retransmis à la télévision et réservé aux Parisiens) le 19 mai 1976. Ce n’est pas juste un vendredi 13 de plus pour la FDJ, mais bien « un tirage-anniversaire ».

Second point, il est ressorti de l’enquête menée par l’entreprise « auprès des Français en décembre 2015 », dans la foulée des attentats, que 85 % des personnes interrogées souhaitaient conserver le tirage traditionnel du vendredi 13. Deux tiers d’entre elles invoquaient comme argument principal « qu’il faut continuer à vivre normalement ».

>> A lire aussi : Loto: Les joueurs français jouent moins que leurs voisins européens, mais gagnent plus

« Pour les Français, le vendredi 13 fait partie des traditions nationales, y compris son tirage de loterie traditionnel », précise la Française des jeux, qui se défend de vouloir éviter des pertes commerciales : « Un tirage de vendredi 13 ne représente qu’une demi-journée de ventes FDJ uniquement », 30 millions d’euros supplémentaires selon l’organisatrice du super Loto. Mais, s’il n’y aura peut-être pas de vainqueur du tirage au sort, la FDJ devrait quand même faire partie des gagnants de ce vendredi 13, date à laquelle les Français cochent trois fois plus de grilles que pour un Loto classique.

>> A lire aussi : Le vendredi 13, jackpot financier pour les professionnels du jeu et les buralistes