ONPC: Séquence émotion avec Antoine Leiris, qui a perdu sa compagne au Bataclan

TELEVISION L'auteur de Vous n'aurez pas ma haine... (Ed. Fayard) est venu parler de son texte dans l'émission de Laurent Ruquier samedi soir... 

A.Le G.

— 

Antoine Leiris a perdu sa femme le 13 novembre 2015.
Antoine Leiris a perdu sa femme le 13 novembre 2015. — Eric DESSONS/JDD/SIPA

« Vous n’aurez pas ma haine »… Une phrase qui est venue à Antoine Leiris sur le chemin du retour de l’institut médico-légal, où il avait pu voir le corps de sa compagne décédée, Hélène, dans l’attentat terroriste du Bataclan du 13 novembre 2015. Une phrase qu’il a ensuite partagée sur Facebook. Puis dans un livre publié aux éditions Fayard et intitulé Vous n'aurez pas ma haine

“Vous n’aurez pas ma haine” Vendredi soir vous avez volé la vie d’un être d’exception, l’amour de ma vie, la mère de...

Publié par Antoine Leiris sur lundi 16 novembre 2015

Ces jours-là aussi, Antoine Leiris s’est occupé de leur tout jeune fils Melvil, alors âgé de 17 mois. Une routine, qui lui a aussi permis de tenir.

Vous n’aurez pas ma haine, une phrase qui exprime aussi sa volonté de se préserver ainsi que son fils, du chagrin collectif. « Je voulais nous préserver, nous petite cellule familiale, des événements extérieurs. Et qu’on ait le temps de vivre notre chagrin et notre chagrin c’est que Hélène ne soit plus là ».

« Nous ne reviendrons jamais à notre vie d’avant. […] Mais nous avancerons dans notre vie à nous », écrit encore Antoine Leiris.

Car il ne veut pas que son enfant grandisse dans un environnement pétri de haine. Mais un univers de culture, en revanche oui. « Je pense que la culture nous fait avancer, elle nous fait grandir. […] Pour moi, l’élévation c’est la culture ».

Un témoignage boulversant qui a fait l’unanimité sur le plateau mais aussi parmi les téléspectateurs.