Areva: «Les pièces sont conformes» à l'usine du Creusot, affirme Ségolène Royal

NUCLEAIRE La ministre de l'Environnement se base sur les premiers résultats des tests de l’Autorité de sûreté nucléaire…

20 Minutes avec AFP

— 

Le logo du groupe nucléaire français Areva.
Le logo du groupe nucléaire français Areva. — Charly Triballeau AFP

C’est une bonne nouvelle pour Areva. Les premiers résultats des tests menés sur son usine du Creusot (Saône-et-Loire) sont « bons », a déclaré  Ségolène Royal. « Ils montrent que les anomalies détectées dans le suivi du processus de fabrication ne concernent pas les pièces elles-mêmes », a précisé la ministre de l’Environnement.

Le groupe industriel français avait annoncé, vendredi que des « anomalies » avaient été détectées dans le suivi des fabrications d’équipements au sein de son usine du Creusot, où a notamment été fabriquée la cuve de l’EPR de Flamanville dont l’acier présente un défaut de composition.

>> A lire aussi : L'affaire qui embarrasse Areva

« Ce sont les documents qui ont été mal faits »

« Je puis vous dire, sans anticiper, puisque j’ai fait le point ce matin avant de venir vous voir, que les premiers résultats sont bons : c’est-à-dire les pièces sont conformes, ce sont les documents qui ont été mal faits », a déclaré Ségolène Royal sur RTL.

« J’attends la suite des contrôles avant de constater les faits », a-t-elle toutefois ajouté, précisant que l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) publierait les résultats complets des tests « dans quinze jours ».