Le Bon Coin: Une salle de classe de Seine-Maritime est à vendre

WEB La pièce est devenue «inutile» suite à la fermeture d'une classe de l'école maternelle de Saint-Jouin-Bruneval...

20 Minutes avec agence

— 

Capture d'écran du site internet Le Bon  Coin.
Capture d'écran du site internet Le Bon Coin. — leboncoin.fr

Les parents des élèves de l’école maternelle Le Pélican à Saint-Jouin-Bruneval (Seine-Maritime), ont posté mercredi dernier sur Le Bon Coin une annonce proposant d’acheter une des salles de classe de l’établissement.

Les habitants du village normand entendent de cette façon attirer l’attention sur leur lutte contre la fermeture d’une classe. « Puisque l’argent prime sur un enseignement de qualité et que l’Education nationale préfère entasser nos enfants dans les classes, celle-ci sera dorénavant inutile au sein de l’école », explique d’ailleurs le texte de l’annonce repérée par Normandie Actu et qui n’était plus en ligne ce lundi.

Le Bon Coin comme espace de protestation

Cette mise en vente symbolique n’est que le dernier exemple en date d’utilisation du Bon Coin comme espace d’expression pour sensibiliser et protester contre les fermetures de classes dans les écoles en zone rurale.

En avril dernier, c’est par exemple une petite annonce pour trouver de nouveaux élèves à scolariser à Hiers-Brouage (Charente-Maritime), qui avait été passée sur le site par des parents redoutant la suppression d’une classe.