Les enseignants du primaire verront leur prime augmentée de 800 euros dès la rentrée 2016

PRIME La hausse de cette indemnité annuelle était attendue depuis quelques jours...

Clémence Apetogbor

— 

Le Premier ministre Manuel Valls
Le Premier ministre Manuel Valls — ALAIN JOCARD / AFP

La prime annuelle des enseignants du primaire sera augmentée de 800 euros dès la rentrée 2016, a annoncé ce mardi Manuel Valls. Le montant de la prime sera ainsi aligné sur celle perçue par les professeurs du secondaire.

Cette hausse de 800 euros de l’indemnité annuelle de suivi et d’accompagnement des élèves (ISAE) était attendue depuis quelques jours, mais le calendrier de la revalorisation restait en suspens.

>> A lire aussi : Mais au fait, combien gagnent les enseignants ?

Les enseignants du primaire (écoles maternelles et élémentaires) toucheront donc désormais une prime annuelle de suivi des élèves du même montant que leurs collègues du secondaire, à savoir 1.200 euros.

Des instituteurs moins bien payés que leurs voisins européens

Les enseignants du primaire notamment, bien que recrutés eux aussi à Bac +5, ont une rémunération inférieure à celle de leurs collègues du second degré, ces derniers pouvant bénéficier plus aisément de primes diverses. Les instituteurs sont par ailleurs relativement mal payés par rapport à leurs homologues de pays européens voisins.

Le président François Hollande était intervenu lundi en fin de journée. A l’adresse des enseignants, électorat longtemps considéré comme acquis à la gauche et au PS, il avait lancé : « ayez confiance dans le soutien que les pouvoirs publics vous apportent ».

« Les enseignants du premier degré vont être augmentés », avait annoncé Najat Vallaud-Belkacem samedi dans un entretien publié dans Le Journal du Dimanche. « Le Premier ministre en précisera la forme et le calendrier prévisionnel mardi », en clôture de deux journées consacrées à la loi de refondation de l’école, mise en oeuvre en 2013 par Vincent Peillon, alors ministre de l’Education. « Nous travaillons avec les syndicats à un alignement » des primes perçues par les professeurs des écoles et ceux du second degré, a ajouté la ministre.