Journées de la refondation de l'Ecole de la République: Mais au fait, combien gagnent les enseignants?

EDUCATION Manuel Valls annoncera ce mardi soir quand et comment il compte augmenter les profs...

Delphine Bancaud

— 

Intervention de Francois Hollande, président de la Republique. Avec Najat Vallaud Belkacem, ministre de l'education nationale au Palais Brongniart. Paris, FRANCE - 02/05/2016. Credit:Nicolas TAVERNIER-POOL/SIPA
Intervention de Francois Hollande, président de la Republique. Avec Najat Vallaud Belkacem, ministre de l'education nationale au Palais Brongniart. Paris, FRANCE - 02/05/2016. Credit:Nicolas TAVERNIER-POOL/SIPA — SIPA

Après les promesses, place aux actes. L’exécutif annoncera ce mardi soir la manière dont il compte revaloriser le salaire des enseignants lors de la clôture des journées de la refondation de l’Ecole de la République. On sait déjà que les enseignants du premier degré vont voir leur prime annuelle portée de 400 à 1.200 euros. Mais ce n’est pas tout. Le gouvernement s’apprête aussi à annoncer la possibilité à davantage d’enseignants du premier degré d’accéder au grade « hors classe » en fin de carrière, ce qui leur permettra de toucher 500 euros nets en plus par mois. Enfin l’indice des enseignants pourrait aussi être revalorisé, ce qui bénéficierait aux profs de tous les niveaux. En attendant, 20 minutes fait le point sur leur rémunération.

Comment le salaire est-il calculé ?

Le salaire d’un enseignant dépend de son corps d’appartenance (professeur des écoles ou professeur certifié par exemple) et de son grade. Il augmente périodiquement au cours de sa carrière, à mesure que l’enseignant avance dans les échelons. L’avancement d’échelon est automatique, à l’ancienneté, mais il peut être plus rapide selon la reconnaissance de la valeur professionnelle de l’enseignant évaluée lors des visites d’inspection. Mais à côté du traitement de base, viennent s’ajouter plusieurs primes et indemnités (précisées ci-dessous) qui viennent booster la rémunération des enseignants.

>> A lire aussi : Journées de la refondation de l'Ecole: Comment Hollande compte reconquérir les profs

Combien les profs des écoles gagnent-ils ?

En début de carrière et selon les dernières données disponibles datant de 2014, un professeur des écoles titularisé gagne 2.000 euros bruts par mois (1.600 nets) auxquels s’ajoute une prime (l’ISAE) de 400 euros par an.

Après 30 ans de carrière, ce salaire mensuel brut peut atteindre entre 3.218 euros et 3.626 euros. Il reçoit aussi une prime d’entrée dans le métier de 1.500 euros. Et selon leurs lieux d’affectation, certains reçoivent aussi une prime d’installation (de 2.000 euros) et une prime de première affectation (de 2.200 euros).

Certains touchent aussi une indemnité de résidence et ceux qui sont parents un supplément familial. Ceux qui exercent dans l 'éducation prioritaire voient aussi leur salaire majoré (via une indemnité annuelle de 1.734 euros en REP et de 2.312 euros en REP +). Ceux qui exercent dans les DOM-TOM voient aussi leur salaire majorer de 30 à 50 %. Et ceux qui sont directeurs d’école ont droit à un bonus allant de 1.295 à 1.943 euros par an.

Combien touchent les profs du secondaire certifiés ?

Selon les dernières données disponibles datant de 2014, un professeur certifié (titulaire du Capes ou du Capet) titularisé gagne 2.000 euros bruts par mois (1.600 nets) auxquels s’ajoute une prime (l’ISOE) de 1.200 euros par an. Il reçoit aussi une prime d’entrée dans le métier de 1.500 euros. Et selon leurs lieux d’affectation, certains reçoivent aussi une prime d’installation (de 2.000 euros) et une prime depremière affectation (de 2.200 euros). Certains touchent aussi une indemnité de résidence et ceux qui sont parents un supplément familial.

Les profs du secondaire voient aussi leur salaire grossir grâce aux heures supplémentaires (payées en moyenne 40 euros). Ceux qui exercent dans l’éducation prioritaire voient aussi leur salaire majoré (via une indemnité annuelle de 1.734 euros en REP et de 2.312 euros en REP +). Ceux qui exercent dans les DOM-TOM voient aussi leur salaire majorer de 30 à 50 %.

Le fait d’endosser des missions particulières donne aussi droit à des bonus. Les profs principaux touchent en plus entre 895 euros et 1.409 euros par an. Un coordinateur de discipline touche ainsi entre 625 et 2.500 euros par an, un référent numérique entre 1.250 et 3.750 euros par an, un tuteur d’élèves en lycée entre 312 et 625 euros par an.

>> A lire aussi : «En France, le salaire des enseignants est toujours nettement inférieur à la moyenne des pays de l’OCDE»

Quels sont au final les salaires moyens ?

Selon le dernier bilan social du ministère de l’Education qui reprend les chiffres de 2012, le salaire brut moyen d’un enseignant du premier degré avec les primes comprises est de 2.630 euros bruts (soit 2.190 euros nets) et celui d’un prof du second degré de 3.280 euros bruts (soit 2.740 euros nets). Comparés à leurs homologues des pays de l’OCDE, les profs du primaire sont plutôt mal payés.