1er-mai: 84.000 manifestants dans toute la France, selon l'intérieur... 10 personnes interpellées à Paris...

LIVE Revivez tous les défilés du 1er-Mai sur « 20 Minutes »...

M.P. avec AFP

— 

Des heurts ont éclaté à Paris en marge du défilé du 1er-mai.
Des heurts ont éclaté à Paris en marge du défilé du 1er-mai. — MIGUEL MEDINA / AFP

Le défilé des syndicats prend cette année une tournure spécifique après deux mois de contestations et de manifestations contre la loi travail, émaillées de violence et l’avènement de « Nuit debout », lancé au soir du 31 mars.

Ce live est désormais terminé, merci de nous avoir suivis.

19h57 : 10 interpellations et 2 blessés légers à Paris 

Dix personnes ont été interpellées, dont 9 pour jets de projectiles sur les forces de l'ordre place de la Nation, selon la préfecture de police de Paris. «Deux personnes ont été blessées légèrement: un manifestant a été touché à la jambe et un CRS a reçu un projectile au niveau de la mâchoire», a précisé le préfet Michel Cadot.

19h36 : La manifestation se disperse à Paris

Les manifestants du 1er mai sont en cours de dispersion dans des nuages de gaz lacrymogène, place de la Nation où des échauffourées sporadiques se sont produites en début de soirée. Sur la Place et aux abords, comme un peu plus tôt boulevard Diderot, les CRS ont répondu par des tirs de gaz à des jets de projectiles (cartons, bouteilles) de jeunes cagoulés ou masqués. Avenue du Trône, plusieurs dizaines de ces jeunes, visage dissimulé pour la plupart, criaient encore «tout le monde déteste la police», vers 19h20, alors que la place s'était vidée d'un grand nombre de manifestants.

19h12: Les organisateurs et la préfecture de police demande la dispersion

18h42: Environ 84.000 manifestants en France pour le 1er mai, selon l'Intérieur

 Environ 84.000 personnes ont participé aux défilés du 1er mai, a annoncé le porte-parole du ministère de l'Intérieur. Entre 16.000 et 17.000 personnes ont participé à la manifestation parisienne, selon la préfecture de police. Hors Paris, 67.000 personnes ont participé à 281 défilés et rassemblements.

18h30: Entre 16.000 et 17.000 manifestants à Paris pour le 1er mai

Entre 16.000 et 17.000 personnes ont participé à Paris au défilé du 1er mai, émaillé d'incidents dus à la présence de quelque 300 «individus violents», a annoncé la préfecture de police de Paris. 

17h59 : La CGT annonce 70.000 manifestants à Paris 

70.000 personnes ont participé dimanche à Paris à la Journée internationale des travailleurs, a indiqué la CGT. L'année dernière, le 1er mai avait réuni 110.000 personnes, selon la CGT, 76.000 selon la police un peu partout en France, dont 9.000 à 12.000 à Paris.

16h19 : Des incidents en marge du défilé

En amont du défilé sous la bannière des syndicats, des incidents ont éclaté vers le boulevard Diderot, à Paris. Des jeunes cagoulés, casqués, ont lancé des projectiles - cartons récupérés aux ordures, mais aussi des bouteilles - sur les forces de l’ordre, en criant « tout le monde déteste la police ». Les CRS ont riposté par des tirs de gaz lacrymogène, avant que le calme ne revienne. Avenue Daumesnil déjà, les CRS avaient été sifflés et hués par des dizaines de manifestants, certains très virulents, qui criaient « Cassez-vous ! » ou « dehors la police ! ». Certains jeunes étaient équipés de casques attachés à leur sac.

16h : Le cortège bloqué à Paris

 

15h35: Un important cortège policier est déployé

 

15h09: En tête du cortège, les syndicats et... Voltuan...

Y'a pas à dire, il a du métier pour toujours être aux bonnes places.

 

15h06 : « Au rythme où on va, quelqu’un va mourir », prédit Mélenchon

Le candidat à la présidentielle a mis en garde contre les violences policières. « Au rythme où on va, quelqu’un va mourir parce que la violence est chaque manifestation un peu plus élevée », a lancé Jean-Luc Mélenchon, invité sur France3. « Nous n’avons aucune gloire à tirer du fait qu’un policier soit grièvement blessé par une pierre, aucune gloire. Ca me fait mal au coeur pour lui, comme pour le môme qui a perdu son oeil », a détaillé le co-fondateur du Parti de gauche, se montrant soucieux de ne pas opposer policiers et manifestants.

15h: Le cinéma rennais envahi par les manifestants a été évacué

Mais le Gaumont ne réouvrira pas ce dimanche... Plus d'informations dans notre article.

14h50: Le cortège parisien s'est élancé depuis la place de la Bastille

Au son de l'Internationale, bien sûr

 

14h20: Visiblement, les anarchistes seront présents cet après-midi à Paris

Ils ont commencé leur manifestation avec un peu de casse, rue de Belleville, rapporte un journaliste de FranceTVInfo


 

14h10: A Paris, place de la Bastille, les manifestants commencent à affluer

Le cortège doit partir à 15h, en direction de la place de la Nation.

 

13h35: Des centaines de manifestants envahissent un cinéma du centre-ville

Environ 300 manifestants ont envahi un cinéma Gaumont du centre de Rennes, notamment pour y tenir une AG, selon notre journaliste sur place.

 

13h10: Faible mobilistion à Lyon

On ne peut pas dire que le 1er-Mai a mobilisé les foules ce 1er mai à Lyon, où à peine 2.000 personnes ont défilé.

12h45: A Toulouse, c'est fini
Environ 12.000 personnes ont manifesté dans la ville, plus que l'an dernier. Aucun incident n'est à déplorer.

 

12h30: A Lille, un cortège très encadré par la police
La manifestation est partie vers 10h30, où quelque 800 personnes défilent dans le calme et une ambiance plutôt festive, en famille et en musique. Le cortège a néanmoins rassemblé davantage de monde que les années précédentes. Il y avait aussi davantage de policiers entourant le défilé, notamment la BAC qui suivait de près les membres de la CNT. Un groupe d'intermittents du spectacle a aussi rejoint les divers syndicats, associations au sein de la manifestation.

12h15: A Strasbourg, les manifestants ont un message assez clair

 

12h00: A Rennes, il y a environ 3.000 personnes

Alors que l'ambiance était plutôt tendue jeudi, cette fois, selon notre journaliste sur place, l'ambiance est bon enfant. Et en hommage au jeune homme qui a perdu son oeil jeudi dans un tir de flash-ball, une passerelle a été repeinte en rouge.

 

11h50: A Marseille aussi, les cortèges s'étoffent

 

11h43: A Nantes, le cortège est déjà parti sous un soleil radieux

 

11h40: Les consignes de Bernard Cazeneuve pour les forces de l'ordre
Le ministre de l'Intérieur appelle à la vigilance les forces de l'ordre, après les violences qui ont émaillé la journée de mobilisation contre la loi travail, jeudi dernier. «Le télégramme envoyé aux préfets ce samedi en début d’après-midi insiste sur quatre points: réaffirmation de la liberté de manifester, condamnation des violences, appel à la responsabilité des organisateurs et enfin rappel des règles déontologiques aux forces de l’ordre», selon le Parisien.

11h35 : Myriam El Khomri inflexible

La ministre du Travail, qui essuie une contestation monstre pour la première loi qu’elle porte, n’entend pas écouter la rue, bien au contraire.

 

11h30: La CGT et FO font cause commune
Pour la première fois depuis 2009, les deux centrales défileront ensemble à Paris. Philippe Martinez et Jean-Claude Mailly seront donc côte à côte dans le cortège qui partira à 15h depuis la place de la Bastille.