Des policiers interpellent un manifestant à Lyon en marge de la manifestation contre la loi travail, dans le sud-est de la France, le 28 avril 2016
Des policiers interpellent un manifestant à Lyon en marge de la manifestation contre la loi travail, dans le sud-est de la France, le 28 avril 2016 — PHILIPPE DESMAZES AFP

Social

Loi Travail: Manuel Valls «condamne avec force les violences d'une minorité d'irresponsables»...

Les mobilisations à Paris et dans les grandes villes ont parfois été émaillées de heurts violents…

L’ESSENTIEL

  • Selon les autorités, il y avait près de 170.000 manifestants dans toute la France contre la loi travail ce jeudi. La CGT a annoncé de son côté 500.000 manifestants
  • Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a annoncé que 124 personnes avaient été interpellées en France en marge des manifestations, et que 24 policiers ont été blessés, dont trois grièvement
  • De violents heurts ont eu lieu dans plusieurs villes françaises, avec des blessés, tant du côté des manifestants que des forces de l'ordre
  • Le projet de loi El Khomri sera débattu à partir du 3 mai

A LIRE :

22h37 : Ce live s’achève

Merci de nous avoir suivis pour ce live sur les manifestations contre la loi Travail. Pour rappel, il y avait entre 170.000 (police) et 500.000 (syndicats) manifestants dans toute la France. Des heurts ont éclaté blessant 24 policiers dont trois grièvement. Par ailleurs 124 personnes ont été interpellées. Retrouvez demain sur 20 Minutes, les suites de cette journée de mobilisation.

20h58: Michel Cadot, préfet de police de Paris, critique «les groupes de casseurs très organisés»

Lors d'une conférence de presse, le préfet de police de Paris évoque les violences dans la capitale. Après avoir loué la «retenue» des forces de l'ordre, il a critiqué la présence de «casseurs très organisés», «très méthodiques» à côté des manifestants. «Des groupes de casseurs viennent pour procéder à des violences», notamment en arrachant des pavés et du bitume pour s'en servir contre les forces de l'ordre. Le préfet a appelé les «organisateurs [des manifestations] à être plus exigeants et plus rigoureux dans leurs services d'ordre». 

20h50: Des opposants à Amiens évacués de la mairie, rapporte France Bleu Picardie

Sur Twitter, la radio France Bleu Picardie rapporte ce jeudi soir l'évacuation d'opposants à la loi travail de la mairie d'Amiens. 

Plusieurs centaines de manifestants, selon la radio, avaient investi la mairie dans l'après-midi. 

 

20h45: Sur Twitter, Manuel Valls «condamne avec force les violences d'une minorité d'irresponsables» 

Manuel Valls a condamné jeudi soir «avec force les violences d'une MINORITE d'irresponsables», après les violents affrontements qui ont émaillé les manifestations contre le projet de loi travail. Dans un message posté sur Twitter, le Premier ministre a affirmé en outre que les auteurs de ces actes «devront rendre compte devant la justice». «Soutien aux policiers», a-t-il conclu alors que trois d'entre eux ont été «très grièvement blessés» jeudi à Paris, selon le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve.

 

20h25: Pour la ministre Laurence Rossignol, «les syndicats devraient condamner ces agissements»

Laurence Rossignol, Ministre des Familles, de l'Enfance et des Droits des femmes, a estimé ce jeudi soir que «les syndicats devraient condamner ces agissements [violents]» sur BFMTV. Elle a précisé :«Nous n’interromprons pas les manifestations démocratiques mais les syndicats devraient condamner ces agissements. (...) Nous ne porterons pas atteinte aux libertés démocratiques.» Elle a de nouveau défendu le projet de loi travail: «je pense qu’elle [va passer par ce que le débat parlementaire qui est engagé est un vrai débat. (...) C’est une loi dont on a besoin, la France a besoin de réformes et donc de cette loi. »

19h23: Des objets dangereux lancés sur la police en Ille et Vilaine

Le compte twitter officiel de la Direction départementale de la sécurité publique d'Ille et Vilaine (Rennes) poste des clichés de divers objets lancés sur des policiers. Parmi eux, une bombe incendiaire...

 

19h13: Près de 170.000 manifestants en France , annoncent les autorités ce jeudi soir, 500.000 selon la CGT

Les autorités annoncent près de 170.000 manifestants dans toute la France contre la loi travail ce jeudi, quand la CGT annonce de son côté 500.000 manifestants. 

Hors de Paris, environ 209 cortèges ont réuni 155.000 manifestants, dont 15.000 jeunes, a annoncé à l'AFP le porte-parole du ministère de l'Intérieur Pierre-Henry Brandet. Lors de la précédente journée de mobilisation le 9 avril, 120.000 personnes avaient manifesté, dont 18.000 à 20.000 à Paris, selon les autorités. La CGT n'avait alors pas communiqué d'estimation.

19h03: «124 personnes interpellées» en marge des manifestations, annonce le ministre de l'Intérieur

Bernard Cazeneuve a annoncé ce jeudi soir que 124 personnes ont été interpellées en France en marge des manifestations. Par ailleurs, 24 policiers ont été blessés, dont trois grièvement, a-t-il précisé.

19h02 : Entre 14.000 et 15.000 manifestants à Paris, un policier grièvement blessé

La manifestation contre la loi travail a rassemblé jeudi entre 14.000 et 15.000 manifestants à Paris. Ce défilé a été émaillé de heurts au cours desquels « 300 manifestants cagoulés » s’en sont pris aux forces de l’ordre, a affirmé la préfecture de police. Deux policiers ont été blessés durant ces affrontements au niveau du pont d’Austerlitz, dont un grièvement qui a été hospitalisé. Selon la CGT, le défilé parisien a rassemblé 60.000 personnes. 

18h57: En début de soirée, des manifestants toujours sur la place de la Nation à Paris sont évacués

Des heurts ont repris sur cette place vers 18h, qui est actuellement évacuée, rapportent plusieurs journalistes sur Twitter