Illustration d'une consultation chez un dentiste.
Illustration d'une consultation chez un dentiste. — PHILIPPE MERLE / AFP

JUSTICE

VIDEO. Nièvre: Le «dentiste de l'horreur» condamné à huit ans de prison et interdit d'exercer

Le praticien néerlandais est accusé d'avoir mutilé des dizaines de patients dans la Nièvre...

Surnommé le « dentiste de l’horreur », Mark Van Nierop a été condamné ce mardi à huit ans de prison. C’est la peine qu’avait requise la procureure de la République de Nevers ( Nièvre) à l’encontre du Néerlandais.

Le tribunal a ordonné son maintien en détention et a assorti la peine d’une interdiction d’exercer définitive et d’amendes d’un montant total de 10.500 euros.

Lors du procès en mars, la procureure Lucile Jaillon-Bru avait dénoncé le « désastre sanitaire » causé par cet homme de 51 ans, auteur de « violences dont le but ultime était d’obtenir des remboursements » toujours plus importants de l’assurance-maladie.

>> A lire aussi : «Je suis entrée pour un plombage, il m’a enlevé deux dents !»

Mutilations sur 53 victimes

Sur une centaine de victimes déclarées, la procureure avait retenu des mutilations pour 53 d’entre elles, demandant une requalification des faits pour 20 autres, notamment en « violences avec préméditation », et trois relaxes.

Au final, l’homme à la carrure de rugbyman a été relaxé des faits de violences sur six victimes et de certains faits d’escroquerie, le tribunal ayant aussi requalifié les faits pour deux victimes.

Très attendue par la centaine de parties civiles, l’audience, initialement prévue sur dix jours, n’avait finalement duré que la moitié, le prévenu au visage bouffi restant quasiment mutique dans le box et se bornant à répondre à la plupart des questions par un laconique « Pas de commentaire ».

Le tribunal a statué sur une partie seulement des préjudices et renvoyé pour le reste à une audience, prévue le 16 juin, « pour statuer sur les préjudices patrimoniaux ».