Les infos immanquables du jour: Momo est mort, harcèlement dans la gendarmerie et Tchernobyl, 30 ans après

ACTUALITE Ce qu'il ne fallait pas rater ce lundi 25 avril 2016...

Mathieu Bruckmüller

— 

Momo était animateur sur Skyrock.
Momo était animateur sur Skyrock. — Laurent Bouneau

C’est lundi et les immanquables sont de retour. Voici le best of de la production du jour de la rédaction de 20 Minutes.

L’article le plus lu du jour : L’article le plus lu du jour : L’animateur Momo de Skyrock est mort

Son nom est connu de toute une génération d’auditeurs de Skyrock. Mohamed Sayah, dit « Momo », qui officiait sur la radio dans l’émission Radio Libre de Difool, est mort à 31 ans, a annoncé la radio dimanche. La voix de ce fan du PSG, qui a passé onze ans parmi les Supras du Virage Auteuil du Parc des Princes, était connue sur Skyrock où il intervenait pour parler football, ce qui lui avait valu le surnom de Momo Saccomano.

Interrogé par 20 Minutes, c’est la voix chargée d’émotion, que Difool a réagi : « On a perdu un ami, c’est compliqué à gérer. Il y a tout qui va me manquer : nos fous rires, nos moqueries réciproques, nos engueulades. Bref, tout ce qu’on vit avec des amis ».

>> A lire aussi : Pourquoi Momo a marqué une génération

 

L’article le plus partagé du jour : Elle dénonce le harcèlement dont elle affirme avoir été victime au sein de la gendarmerie

Seaade Besbiss a un moral d’acier. A 28 ans, la jeune femme multiplie les interventions dans les médias pour dénoncer le harcèlement dont elle affirme avoir été victime au sein de sa brigade de gendarmerie. En cause ? Le comportement et les remarques déplacées dont elle aurait été victime entre janvier 2013 et mai 2014. D’après la jeune femme, son supérieur lui aurait fait payer son refus à des avances. Tâches ingrates, harcèlement dans son logement de fonction, menaces, insultes sexistes et racistes… Seaade Besbiss indique avoir tout connu. Son interview est à lire par ici.

L’article de la rédaction du jour : La zone interdite de Tchernobyl, « c’est l’endroit le plus exotique sur Terre »

Au départ, il voulait simplement « picoler » sans être dérangé. Mais Markiyan Kamysh a été « englouti » par la zone interdite de Tchernobyl. Cet Ukrainien de 28 ans a passé près de 200 jours dans ce coin de Terre où la vie s’est figée le 26 avril 1986. Il en a tiré La Zone, une promenade radioactive autant qu’un poème passionnant sur la jeunesse « destroy » qui a pris ses quartiers derrière les barbelés de cet espace irradié…

>> A lire aussi: Trente ans après Tchernobyl, 70% des Français estiment «possible» une catastrophe similaire en France

>> A lire aussi : « Ma relation à la vie a changé », témoigne la liquidatrice de Tchernobyl