Najat Vallaud-Belkacem annonce qu'un quart des classes de cinquième seront équipées de tablettes à la rentrée

EDUCATION Ces équipements sont financés conjointement par les départements et l’Etat...

20 Minutes avec AFP
— 
La ministre de l'Education Najat Vallaud-Belkacem le 10 février 2016
La ministre de l'Education Najat Vallaud-Belkacem le 10 février 2016 — REVELLI-BEAUMONT/SIPA

Le numérique fait une nouvelle percée dans les établissements scolaires publics. Les élèves de cinquième d’un quart des collègues publics seront dotés à la prochaine rentrée d’équipements individuels mobiles, essentiellement des tablettes, dans le cadre du plan numérique, a annoncé Najat Vallaud-Belkacem dans un entretien au Monde publié jeudi.

Ce chiffre est inférieur aux objectifs officiels de ce plan d’un milliard d’euros, qui visait notamment à équiper 40 % des classes de cinquième à la rentrée 2016, pour atteindre 100 % en trois ans.

Seront concernés à la rentrée les élèves de cinquième d’au moins 1.510 collèges, « sans doute plus puisque l’appel à projets continue. Cela représente 25 % des collèges publics et plus de 175.000 élèves de cinquième », précise la ministre de l’Education nationale.

Ces équipements sont financés conjointement par les départements et l’Etat.

>> A lire aussi : Des tablettes dès la maternelle pour lutter contre l'échec scolaire?

Les outils numériques pas omniprésents

« La plupart des départements et établissements ont prévu de doter les élèves d’une tablette, plus rarement d’un ordinateur portable, qui leur servira jusqu’à la fin de la troisième et qu’ils ramèneront chez eux le soir. Ces outils pourront être utilisés dans toutes les disciplines », explique la ministre.

« Cela ne veut pas dire que les outils numériques seront omniprésents, et il n’y a pas un quota d’heures prévues. Mais ces outils permettront aux enseignants de développer le travail collaboratif, de diversifier et surtout d’individualiser les apprentissages. » Le gouvernement a aussi « financé la création de ressources numériques dans plusieurs matières. Ils pourront les piocher dans une bibliothèque en ligne, à compter d’août », précise-t-elle.

Elle décrit « une + réalité augmentée + des programmes, du CM1 à la troisième : pas de simples manuels scannés, mais des modules théoriques sur les différentes notions, des vidéos, exercices, ou encore des logiciels facilitant l’apprentissage des disciplines ».

Les élèves de CM1 et CM2 de 1.236 écoles primaires seront aussi concernés par ce plan à la rentrée.