Etat d'urgence: La justice interdit en référé une zone fumeurs dans un lycée

JUSTICE Le tribunal administratif de Cergy-Pontoise a interdit ce jeudi une zone fumeur au lycée Paul-Lapie de Courbevoie…

20 Minutes avec AFP

— 

Une cigarette (illustration)
Une cigarette (illustration) — Svancara Petr/AP/SIPA

Peut-on autoriser les élèves à fumer dans les lycées en période de menace d’attentat ? Le tribunal administratif de Cergy-Pontoise a jugé que non, ce jeudi matin.

>> Lire aussi: Menace terroriste: Une asso anti-tabac attaque l’autorisation de fumer dans la cour d’un lycée

Le tribunal avait examiné mercredi matin en référé (procédure d’urgence) le cas du lycée Paul-Lapie de Courbevoie (Hauts-de-Seine), après le recours déposé par le Comité national contre le tabagisme et Droits des non-fumeurs, qui estime qu '«un lycée sur deux» est concerné par la création de ces zones fumeurs «illégales».

Le gouvernement opposé à ces zones «fumeurs»

Sans attendre la décision de la justice, la ministre de l’Education, Najat Vallaud-Belkacem, avait éclairci mercredi la position du gouvernement : «Fumer est interdit au sein des établissements scolaires. Donc, ça n’est pas parce que nous cherchons à éviter les attroupements, notamment aux abords des lycées, qu’il faut permettre aux élèves de fumer à l’intérieur des lycées», a-t-elle dit.