Le 21 décembre, 2013, un voyageur à l'aéroport de  Chicago.
Le 21 décembre, 2013, un voyageur à l'aéroport de Chicago. — Nam Y. Huh/AP/SIPA

TOURISME

Billets d'avion: Quelles sont les astuces pour décrocher le meilleur prix?

Il faut savoir comparer, déjouer les pièges du web et réserver au bon moment...

C’est le moment de préparer vos vacances d’été. Les prix des billets d’avion faisant le yoyo, 20 minutes a récolté des conseils de spécialistes qui vous permettront de faire le moins de mal possible à votre porte-monnaie.

Quand faut-il s’y prendre ?

Selon une étude du comparateur de vols Algofly publiée le 12 avril, chaque billet voit en moyenne son tarif subir pas moins de 250 ajustements entre le moment où le vol est mis en vente et celui où il finit par être acheté. Le prix d’un même billet peut ainsi aller du simple au quintuple, selon le moment d’achat. « Le marché aérien fonctionne selon la loi de l’offre et de la demande. Plus l’avion se remplit, plus les prix montent (on appelle ça le yield management). Il faut donc réserver tôt, idéalement six mois à l’avance lorsqu’on veut partir en période de vacances scolaires », conseille Justine Massera, juriste nouvelles technologies à l’ UFC que Choisir. Si vous voyagez sur une ligne low-cost, n’espérez pas que les prix chutent pour les départs en période de pointe.

Si vous voyagez hors période de vacances scolaires, l’idéal est de vous y prendre entre un et deux mois avant le départ. Lorsque les vols ne sont pas pleins, les compagnies et les voyagistes bradent les billets quelques jours avant la date de départ. « Mais ces dernières minutes sont plutôt rares. On peut prendre le risque d’attendre si on part hors période de vacances scolaires pour une destination peu demandée, mais avec le risque au final de ne pas trouver de place », souligne John-Lee Saez, directeur France, Espagne et Autriche du comparateur de vols Kayak.

Quels sites privilégier ?

Tous mon capitaine. Il faut naviguer à la fois sur ceux des compagnies, des comparateurs de prix et des voyagistes. Certains comparateurs proposent des prévisions de prix sur les sept prochains jours, ce qui vous permet de vous faire une idée sur la tendance. « Une fois que vous avez une idée du bon prix, il faut vous en créer des alertes mail. En cas de baisse des prix, vous serez tout de suite averti », recommande Didier Arino, directeur du cabinet Protourisme. Si vous achetez un vol long-courrier pour lequel vous avez le risque de devoir changer la date, « réservez plutôt auprès d’une compagnie aérienne ou d’une agence de voyages. Cela sera plus facile de changer de billet en limitant les frais », conseille-t-il.

Y a-t-il des jours où les vols sont moins chers ?

Etre flexible sur la date de départ est le meilleur moyen de faire des bonnes affaires. « Les professionnels partant généralement en début de semaine et les vacanciers le vendredi ou samedi, les prix sont plus attractifs pour des départs le mercredi et le jeudi », constate Didier Arino. De son côté, le site Ebookers estime que le mardi et le mercredi sont les meilleurs jours pour voler. 

>> A lire aussi : Avion, train: Faut-il souscrire l'assurance proposée avec le billet?

Sur quels autres éléments faut-il aussi se montrer flexible ?

Pour les vols longs courriers « les vols avec escales sont souvent ceux qui proposent les tarifs les plus intéressants », note Didier Arino. « Il ne faut pas hésiter non plus à emprunter un aéroport un peu plus loin de son domicile. En partant de Genève plutôt que de Lyon ou de Beauvais plutôt que d’Orly », ajoute John-Lee Saez. Il faut bien évidemment prendre en compte dans ce cas-là le prix du parking si l’on laisse son véhicule sur place le temps du voyage et le coût du déplacement domicile-aéroport pour évaluer si vous êtes vraiment gagnant au final. « Parfois, il peut être aussi intéressant de combiner deux allers simples qu’un aller et retour », poursuit John-Lee Saez.

Quel est le meilleur moment de la semaine pour réserver ?

« Les pics de recherches de vol sur Internet sont enregistrés le lundi et le mardi, aux heures de bureau, ce qui peut influer sur les prix à la hausse », observe John-Lee Saez. Selon lui, mieux vaut donc réserver son vol le mercredi, le jeudi ou le vendredi. Selon une étude menée par Ebookers,  le meilleur moment pour avoir les meilleurs prix est entre 21 et 22h. Si vous souhaitez le faire sur le site d’un voyagiste, renseignez-vous en amont s’il propose une exonération de frais de dossier pendant la nuit. « Certains le font pour les réservations enregistrées entre 2 h et 5h du matin », indique Justine Massera.

Comment limiter le gonflement du prix en fonction de la carte bancaire utilisée ?

Souvent, la réservation d’un billet d’avion réserve de mauvaises surprises. Juste avant d’effectuer le paiement, des frais apparaissent et peuvent sensiblement alourdir la facture. Des tarifs différents selon le type de carte bancaire utilisée. Selon Le Parisien, pour le même billet chez eDreams, le détenteur d’une carte American Express devra débourser 35 % de plus que le titulaire d’une carte Visa ou Mastercard. L’écart atteint même 45 % par rapport aux utilisateurs d’une carte Viabuy Mastercard. « Comme par hasard, aux cartes les plus répandues correspondent les prix les plus chers », résume Justine Massera. Pour éviter les mauvaises surprises au dernier moment, l’idéal est de consulter un comparateur de prix qui intègre dans son calcul de prix la carte utilisée.

Comment éviter d’être traqué sur le web par des opérateurs peu scrupuleux ?

On l’a tous vécu. On consulte le site d’un voyagiste et bizarrement quand on y revient quelques minutes plus tard, le prix du billet a augmenté. Bien que cela ne soit pas formellement prouvé, certains opérateurs utiliseraient le système d’IP tracking pour orienter le consommateur vers des offres plus chères. « Dans le doute, une seule solution, effacer les cookies », explique John-Lee Saez. Autre variante : ne pas utiliser le même ordinateur pour la recherche de billet et pour sa réservation !