Viré pour avoir fait du covoiturage avec sa voiture de fonction

JUSTICE L’affaire était traitée devant les Prud’hommes lundi...

20 Minutes avec agence
— 
Illustration d'un covoiturage entre trois personnes.
Illustration d'un covoiturage entre trois personnes. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Il avait pris l’habitude de faire du covoiturage avec sa voiture de fonction. S’en rendant compte, son employeur l’a renvoyé. L’affaire était traitée devant les Prud’hommes lundi, révèle Ouest-France.

Pendant trois ans, le directeur technique de l’agence bordelaise d’une entreprise de conseil a eu recours au site de covoiturage Blablacar lorsqu’il se rendait, avec son véhicule professionnel, au siège de son entreprise, à Bouguenais, près de Nantes (Loire-Atlantique).

>> A lire aussi : Sud-Ouest: Un cadre de La Poste faisait du covoiturage avec sa voiture de fonction

L’argent reversé aux associations

Ses arguments ? Une simple question de bon sens, pour le conducteur, qui affirme aussi, relevé d’imposition à l’appui, avoir reversé l’argent récolté (610 euros) à deux associations : Clowns stéthoscopes et Surf Rider.

Mais pour son employeur, l’initiative avait bel et bien un objectif financier, puisque le salarié bénéficiait ainsi de réductions d’impôts. De son côté, ce dernier dénonce un licenciement abusif et réclame près de 340.000 euros.

La décision du juge est attendue le 4 juillet.