Les infos du matin: Le nouveau plan pour le GIGN et le RAID, Xavier vainqueur de «Top chef», la bataille de New York

RECAP « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu’il ne faut pas manquer ce matin…

Maud Pierron

— 

Bernard Cazeneuve à l'Elysée le 22 mars 2016.
Bernard Cazeneuve à l'Elysée le 22 mars 2016. — WITT/SIPA

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap' pour vous aider à y voir plus clair.

Un nouveau maillage territorial pour les forces antiterroristes

Chaque coin du territoire français devra se trouver à 20 minutes au maximum d’une force d’intervention capable de réagir en cas d’attaque terroriste.Voilà l’enjeu du nouveau schéma d’intervention que doit dévoiler Bernard Cazeneuve ce mardi. Pour cela, quatre nouvelles antennes régionales du GIGN vont voir le jour à Nantes, Tours, Reims et Mayotte, en plus de celles de Dijon, Orange et Toulouse. Dans ce plan, deux grands principes devraient être retenus : les premiers arrivés interviennent immédiatement, peu importe s’il s’agit du Raid, du GIGN, de la Bac ou autre. Et la règle immuable qui veut qu’en ville, ce soit le Raid (donc la police) à la manœuvre et dans les zones rurales le GIGN (donc la gendarmerie), n’a plus cours.

Un « Top chef » pas toujours au top

Certes, il a un peu le melon. Oui, ce n’est pas le plus sympathique des candidats et c’est vrai qu’il a trop de gel dans les cheveux pour être honnête. Mais enfin, le « Top chef » 2016, c’est lui ! Xavier Pincemin, second du chef au Trianon Palace à Versailles, a remporté d’un cheveu (décidément) la finale face à Coline Faulquier. Le jeune homme de 28 ans l’a joué malin (comme les gagnant des autres années) en privilégiant le vote des bénévoles de la Croix rouge sur celui de l’exigeant jury qui a jugé son entrée et son dessert raté. uComme il le confie dans l’interview qu’il nous a accordée, il a « eu chaud » lors de la finale et en profite pour accuser Franck, qui était dans son équipe, d’avoir saboté son dessert pour aider Coline à gagner. Allez Xavier, il faut savoir tourner la page, c’est toi qui a gagné.

La bataille de New York

En général, les primaires de New York n’ont qu’un enjeu limité, les jeux sont déjà souvent faits. Mais cette fois, la grande consultation de la Big apple pourrait constituer un tournant. Chez les démocrates, Hillary Clinton, favorite dans les sondages, a l’opportunité d’éteindre la révolution socialiste de Bernie Sanders. Chez les républicains, Donald Trump fait la course en tête à domicile, mais il va devoir l'emporter nettement s’il veut conserver une chance de dépasser la majorité, seule manière pour lui d’éviter une convention sanglante, à Cleveland, fin juillet. A suivre, en live comme-aux-Etats-Unis cette nuit sur 20 Minutes.