La France va interdire un pesticide utilisé pour les cerises

ENVIRONNEMENT Les producteurs français sont très inquiets pour les prochaines récoltes…

20 Minutes avec AFP

— 

Récolte de cerises. (Illustration)
Récolte de cerises. (Illustration) — C. VILLEMAIN / 20 MINUTES

Les cerises risquent d’être rares cet été sur les étals des marchés. La France a confirmé l’interdiction du  diméthoate, un insecticide contesté mais largement utilisé dans les vergers pour la culture des cerisiers.

Le ministère de l’Agriculture a indiqué ce vendredi qu’il déclenchera « la semaine prochaine » une clause de sauvegarde confirmant cette interdiction.

En faveur d’une interdiction au sein de l’UE

Cette interdiction, partagée par l’Italie et l’Espagne, visera l’importation de fruits en provenance des pays utilisant toujours cette molécule, a précisé le ministère de l’Agriculture.

>> A lire aussi : Le Foll saisit la Commission européenne au sujet d'un insecticide

Le ministre Stéphane Le Foll avait saisi fin mars la Commission européenne pour demander l’interdiction immédiate du diméthoate au sein de l’Union européenne. La France avait déjà ordonné le retrait le 1er février du dernier produit contenant cette molécule, sur avis de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses).

Les producteurs inquiets

« L’arrêté sera pris la semaine prochaine », a précisé l’entourage de Stéphane Le Foll, qui recevra mardi au ministère les représentants des producteurs pour évoquer avec eux des « mesures concrètes de protection » alternatives. « Il y avait urgence, la campagne commence dans quinze jours », indique-t-on.

>> A lire aussi : A Avignon, les agriculteurs protestent contre l'interdiction d'un insecticide utilisé sur les cerisiers

Les producteurs de cerises français se sont inquiétés de voir le diméthoate retiré du marché français, « seule méthode efficace » selon eux, pour protéger les cerisiers d’un moucheron particulièrement agressif, la Drosophila Suzukii.

Certains oléiculteurs du sud de la France ont également recours à ce produit contre la « mouche de l’olive » qui attaque le fruit déjà formé.