Les infos du matin: Les Français veulent des amateurs en politique, migrants à Idomeni et produits ménagers nocifs

RECAP' « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu’il ne faut pas manquer ce matin…

M.C.
— 
Coluche, candidat à la présidence en 1981.
Coluche, candidat à la présidence en 1981. — BENAROCH/SIPA

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap' pour vous aider à y voir plus clair.

« La politique n’est pas une affaire de professionnels »

Depuis le 31 mars, ils sont des milliers à passer leur « Nuit debout » à Paris et en régions, estimant que « la politique n’est pas une affaire de professionnels, c’est l’affaire de tous ». C’est dans ce contexte que plusieurs autres mouvements citoyens ont décidé « de se rassembler » et de présenter ce lundi « une initiative forte ». Ces mouvements structurés ont clairement en ligne de mire la prochaine présidentielle de 2017. Ils affirment vouloir « rendre à l’élection présidentielle son sens premier et son ambition initiale : désigner le meilleur représentant de la Nation ». Ces mouvements rêvent d’un nouveau cap et les citoyens semblent l’appeler eux aussi de leurs vœux : près de neuf Français sur dix estiment qu’un renouvellement du personnel politique est nécessaire au niveau des institutions européennes, du parlement et de l’exécutif.

300 migrants blessés lors d’affrontements à Idomeni

Scènes de violence et de désespoir à Idomeni. Près de 300 migrants ont été blessés dimanche lors de heurts avec la police en tentant en vain de franchir la frontière gréco-macédonienne près de ce camp improvisé aux conditions de vie sordides. Les incidents ont commencé après de fausses rumeurs de réouverture de la frontière dans ce camp où s’entassent plus de 11.000 ressortissants de pays pauvres ou en guerre, désespérés de ne pouvoir poursuivre leur périple vers l’Europe du nord.​

Alerte aux substances indésirables des produits ménagers

De très nombreux produits ménagers contiennent une ou plusieurs substances « indésirables », pointe une enquête de 60 Millions de consommateurs, qui veut « sensibiliser le public au double visage » de ces produits chimiques, pas toujours utiles qui plus est. Les experts de la revue ont évalué plus d’une centaine de produits, parmi les plus courants. « Mauvaise nouvelle, la quasi-totalité contient une ou plusieurs substances indésirables », allergisantes, irritantes, corrosives, et/ou risquées pour l’environnement. L’enquête évoque en particulier le problème des sprays anti-bactériens et des désodorisants.