Attentats: Mohamed Abrini et quatre autres personnes interpellées en Belgique

ENQUETE Le parquet fédéral belge fait le point sur les interpellations...

L.B.

— 

Mohamed Abrini avec Salah Abdeslam aperçu sur les images de vidéosurveillance le 11 novembre 2015
Mohamed Abrini avec Salah Abdeslam aperçu sur les images de vidéosurveillance le 11 novembre 2015 — OFF / AFP

La police belge a arrêté ce vendredi Mohamed Abrini, un suspect clé dans les attentats du 13 novembre à Paris. C'est le complice présumé de Salah Abdeslam, aperçu avec ce dernier à la station-service de Ressons (Oise), le 11 novembre 2015 au volant de la Clio noire qui aurait servi à déposer les terroristes du Stade de France.

Le parquet fédéral belge a fait le point sur les interpellations qui ont eu lieu ce vendredi dans le cadre de l’enquête sur les attentats du 22 mars à Bruxelles.

Qui la police a-t-elle arrêté ?

La police a mis la main sur Mohamed Abrini, mais pas seulement. Au total, cinq personnes ont été interpellées dans le cadre de l’enquête sur les attentats de Bruxelles. Le parquet fédéral belge annonce avoir arrêté « le nommé Osama K. », connu sous le nom de Naïm al Hamed, à Bruxelles, qui pourrait être la personne qui a été en contact avec le kamikaze de la station de métro Maelbeek. Il a été pris en charge dans un véhicule loué par Salah Abdeslam le 3 octobre à Ulm, en Allemagne, a expliqué le parquet.

Osama K. avait été filmé dans le complexe City 2 à Bruxelles, visite qui aurait servi à l’achat de sacs pour les attentats du 22 mars 2016. Il a été interpellé dans la matinée en compagnie d’un dénommé Hervé B. M.

L’identité d’Abrini confirmée

Mohamed Abrini a été arrêté vendredi au square Albert à Anderlecht. Son ADN a été identifié à plusieurs endroits, dans l’appartement de la rue du Dries à Forest qui a servi de cache à Salah Abdeslam, dans l’appartement de la rue Max Roos à Schaerbeek, d'où sont partis les assaillants le 22 mars, et dans celui de la rue Henri Bergé, également à Schaerbeek. Ses traces ont également été trouvées dans la Renault Clio identifiée pendant l’enquête sur les attentats de Paris. Il avait été aperçu avec Salah Abdeslam le 11 novembre à la station essence de Ressons. Les deux hommes avaient loué un appart-hotel à Alfortville, où les kamikazes avaient séjourné.

Qu’en est-il de « l’homme au chapeau » ?

Abrini est-il oui ou non l’« homme au chapeau », soit le troisième homme vu en compagnie des deux kamikazes à l'aéroport de Bruxelles ? Le parquet n’exclut pas cette possibilité. Il a été arrêté en compagnie de deux autres personnes dont les identités n’ont pas été communiquées.