Facture téléphonique (illustration).
Facture téléphonique (illustration). — CLOSON DENIS/ISOPIX/SIPA

HORS FORFAIT

Avignon: De retour de vacances, il reçoit une facture de téléphone de 77.686 euros

Avec 24 giga-octets de données consommés, les vacances familiales en République Dominicaine ont couté très cher à l'agent immobilier...

77.686,20 euros. Tel est le montant de la facture de téléphonie mobile que Vincent Lahouse, un habitant d'Avignon (Vaucluse) a reçu en janvier dernier après un séjour passé en République Dominicaine.

Bouygues Telecom a proposé de réduire la facture à 20.000 euros

Le détail des consommations montre que dans les Caraïbes, la famille Lahouse partie fêter les fêtes de fin d'année a consommé plus de 24 giga-octets de données auprès de l'opérateur local. Un volume de data que l'Avignonnais n'explique pas. « Qu'est-ce qu'on peut bien faire pour 24 gigas ? (...) On a juste envoyé des textos de bonne année », a expliqué l'agent immobilier, au Dauphiné Libéré, tout en précisant que sa fille a également posté quelques photos sur les réseaux sociaux.

Immédiatement contacté par son client dont le montant du forfait mensuel s'élève habituellement à 50 euros, Bouygues Telecom a proposé de réduire la facture à 20.000 euros, le montant que l'opérateur français explique devoir à son homologue en République Dominicaine.

Ni alerte ni blocage à partir d'un certain dépassement

L'arrangement ne satisfait pas l'avocat des Lahouse, Maître Collion, qui refuse de voir ses clients s'acquitter « de frais incompréhensibles » et estime que, comme les autres sociétés de téléphonie mobile en France, Bouygues Telecom aurait dû suspendre le forfait data de la ligne concernée ou informer le client de l'ampleur de sa consommation.

Vincent Lahouse envisage de poursuivre l'entreprise du groupe Bouygues en justice, surtout que cette dernière a depuis restreint les cinq lignes de l'abonnement de l'agent immobilier, rendant ses communications professionnelles et celles de ses collaborateurs difficiles.