Les sacs plastiques définitivement interdits à partir du 1er juillet

CONSOMMATION Le décret est enfin paru au Journal officiel...

20 Minutes avec AFP

— 

Des sacs plastiques dans un supermarché à Paris
Des sacs plastiques dans un supermarché à Paris — Fred Dufour AFP

On connaît la date officielle de la fin du sac plastique : c’est le 1er juillet. A partir de cette date, les magasins auront l’interdiction formelle de distribuer en caisse les fameux sacs à usage unique, comme le défini un décret paru ce jeudi au Journal officiel.

Cette interdiction est prévue par la loi sur la transition énergétique votée en août 2015. Sont concernés les sacs d’épaisseur inférieure à 50 micromètres, sans considération de volume, gratuits ou payants.

La mesure s’applique à tous les commerces, que ce soit les alimentations spécialisées (boulangeries, boucheries, etc), les petites et grandes surfaces, les stations-services, les pharmacies, les marchés couverts et de plein air, etc.

Bientôt, que les sacs biosourcés autorisés

Cette interdiction devait à l’origine entrer en vigueur le 1er janvier. La ministre de l’Environnement Ségolène Royal avait annoncé début février qu’elle s’appliquerait finalement plus tard en raison d’un « besoin de transition ».

Puis seront prohibés, au 1er janvier 2017, les sacs ou emballages en plastique qui ne sont pas en caisse et contenant des denrées alimentaires. Seuls les sacs « biosourcés » (avec une teneur en matière végétale - amidon de pomme de terre, maïs - augmentant progressivement dans le temps) et compostables en compostage domestique, pourront être utilisés pour ces usages.

L’objectif est de « réduire les impacts environnementaux considérables liés à la production et la distribution de ces sacs », souligne le ministère dans un communiqué.