Morbihan: Il découvre une tête de serpent dans sa boîte de haricots

FAITS DIVERS En dégustant ses haricots verts, un Morbihannais a eu la désagréable surprise de se retrouver nez-à-nez avec une tête de serpent...

Guillaume Novello

— 

Le serpent a probablement été «cueilli» mécaniquement en même temps que les haricots.
Le serpent a probablement été «cueilli» mécaniquement en même temps que les haricots. — SOLENT NEWS/SIPA

C’est une histoire qui ne vous laissera pas sur votre faim. Elle nous est rapportée par Ouest France et est arrivée à Dominique Le Franc, un habitant de Nostang (Morbihan). « Je commençais à manger, lundi soir, quand, dans mon assiette, au milieu des haricots, j’ai vu cette petite tête sombre d’orvet ou de petit serpent [l’orvet est un lézard aux pattes atrophiées, ndlr]", raconte horrifié le breton au quotidien.

La tête mesure tout de même environ 3cm. « Ça m’a coupé l’appétit. Je ne suis pas près de remanger des haricots verts », enchaîne Dominique. Et on le comprend.

« Le risque zéro n’existe pas »

Contacté par Ouest France, Intermarché qui possède la conserverie d’où est issue la boîte au serpent, explique : « Les haricots verts sont cueillis mécaniquement dans les champs où vit une grande diversité d’animaux. » Et parfois ces derniers sont également « cueillis » et réussissent à traverser les différentes étapes de tri pour finir en boîte, comme cette tête de serpent.

« Grâce aux contrôles, la présence de corps étrangers dans le produit fini arrive extrêmement rarement. Mais le risque zéro n’existe pas », concède Intermarché. D’ailleurs, comme le rappelle le quotidien régional, en 2011, un mulot avait été retrouvé par un couple de Seine-Maritime dans une boîte de la même conserverie.

A lire aussi: Une Australienne découvre un serpent mortel couvant sous son frigo