Gard: Un adolescent de 15 ans en garde à vue pour le viol d'une joggeuse

FAITS DIVERS Le garçon a été confondu par son ADN prélevé sur la victime. Il devrait être déféré dimanche...

20 Minutes avec AFP

— 

C'est dans ce parc qu'a eu lieu l'agression, à Vergèze.
C'est dans ce parc qu'a eu lieu l'agression, à Vergèze. — Google Maps

Le drame avait eu lieu le 1er mars. Une femme, âgée de 33 ans, avait été agressée et violée alors qu’elle faisait son jogging à Vergèze, dans le Gard. Trois semaines plus tard, un mineur âgé de 15 ans a été placé en garde à vue pour ces faits vendredi. Il devrait être déféré dimanche, a-t-on appris ce samedi auprès du parquet.

« Le garçon a été confondu par son ADN prélevé sur la victime », a précisé la procureur de la République à Nîmes, Laure Beccuau, confirmant une information du quotidien Midi Libre.

« Sur commission rogatoire, la section de recherche de la gendarmerie avait convoqué plusieurs jeunes susceptibles de répondre au signalement fait à la suite de l’agression pour un prélèvement d’ADN, c’est alors que le garçon s’est présenté avec son père », a poursuivi la procureur.

« La jeune femme avait été frappée sur le crâne avec une bouteille et menacée d’un couteau, avant d’être violée », a rappelé Laure Beccuau. Elle avait réussi à trouver refuge chez des habitants, où elle avait été prise en charge par les secours et transportée à l’hôpital de Nîmes. La jeune femme, qui avait l’habitude de courir sur ce site boisé, n’a pas entendu son agresseur arriver dans son dos : elle écoutait de la musique avec des écouteurs.