Les infos immanquables du jour: Les frères Bakraoui, l'homme qui échappait aux attentats et l'enquête

ACTUALITE Ce qu’il ne fallait pas manquer dans l’actualité de ce mercredi 23 mars…

Armelle Le Goff
— 
Khalid (à gauche) et Ibrahim El Bakraoui.
Khalid (à gauche) et Ibrahim El Bakraoui. — AFP

La journée d’hier s’est finie sans immanquables. Trop de larmes sur Bruxelles… Mais ce soir, la vie reprend doucement son cours. L’info aussi.

L’article le plus lu du jour : Qui sont les frères El Bakraoui, les kamikazes de l’aéroport et du métro ?

L’information a été confirmée ce mercredi midi par le procureur fédéral belge Frédéric Van Leeuw. Les frères El Bakraoui, activement recherchés par la police depuis la perquisition de Forest, ont été identifiés comme auteurs des attentats coordonnés de Bruxelles qui ont fait 31 morts et 270 blessés. Ibrahim a été identifié grâce à ses empreintes comme étant l’un des auteurs des attentats de l’aéroport. Son frère Khalid a lui été identifié lui aussi par ses empreintes comme auteur de l’attentat à la station de métro de Maelbeek.

>> A lire aussi : Le chauffeur de taxi des terroristes a conduit la police à la planque du commando

L’article le plus partagé du jour : Mason Wells, blessé à l’aéroport, était au marathon de Boston en 2013 et en France en novembre

« C’est sa troisième attaque terroriste », raconte l’Américain Chad Wells, aux journalistes d’ABC News. Ce père de famille, que la chaîne américaine a rencontré, au même titre que la BBC, parle de son fils, Mason, 19 ans, présent dans le hall de l’aéroport Zaventem de Bruxelles lorsque des bombes y ont explosé.

Le jeune homme s’en est sorti avec une rupture du tendon d’Achille et plusieurs brûlures à des degrés divers au visage et aux mains. Mais le 15 avril 2013, Mason Wells était aussi sur Boylston street, avec son père, à attendre Kimberly, sa sportive de mère, à deux pas de la ligne d’arrivée du marathon de Boston. Les bombes déposées par les frères Tsarnaev « les ont secoués, raconte Kimberly. Chad a ensuite mis Mason en sécurité dans notre hôtel. Mason était très calme, très posé. » Il était aussi à Paris le 13 novembre 2013.

 

L’article de la rédaction du jour : Le lien avec les attaques de Paris en novembre se précise pour les enquêteurs

« A ce stade, il n’y a pas de lien formel avec les attentats de Paris », assurait, mardi, Frédéric Van Leeuw, procureur fédéral belge. Il ne faudra sans doute plus très longtemps pour l’établir. D’après des médias belges, deux des kamikazes ayant agi mardi à Bruxelles étaient bien en lien avec la cellule qui a perpétré les attentats de Paris, le 13 novembre 2015.

>> A lire aussi : Suivez la situation à Bruxelles en direct par ici

Selon la RTBF et la chaîne de télévision néerlandophone VRT, il s’agit de Khalid et Ibrahim El Bakraoui. Ces deux frères auraient été identifiés par une source policière. L’un des deux se serait fait exploser à l’aéroport de Zaventem tandis que l’autre aurait agi à la station de métro Maelbeek.