Attentats de Bruxelles: Le lien avec les attaques de Paris en novembre se précise pour les enquêteurs

TERRORISME Deux des kamikazes qui ont agi, mardi à Bruxelles, étaient en contact avec Salah Abdeslam, selon plusieurs médias belges…

Vincent Vantighem

— 

des policiers belges prennent position dans la commune de Forest.
des policiers belges prennent position dans la commune de Forest. — DIRK WAEM / Belga / AFP

« A ce stade, il n’y a pas de lien formel avec les attentats de Paris », assurait, mardi, Frédéric Van Leeuw, procureur fédéral belge. Il ne faudra sans doute plus très longtemps pour l’établir. D’après des médias belges, deux des kamikazes ayant agi mardi à Bruxelles étaient bien en lien avec la cellule qui a perpétré les attentats de Paris, le 13 novembre 2015.

>> En live : Suivez en direct les événements de ce mercredi

Selon la RTBF et la chaîne de télévision néerlandophone VRT, il s’agit de Khalid et Ibrahim El Bakraoui. Ces deux frères auraient été identifiés par une source policière. L’un des deux se serait fait exploser à l’aéroport de Zaventem tandis que l’autre aurait agi à la station de métro Maelbeek.

Les frères Bakraoui ont loué les planques du commando de Paris

Les frères Bakraoui ne sont pas des inconnus pour les enquêteurs qui travaillent toujours sur les attentats de Paris. Condamnés pour des braquages, ces deux frères sont soupçonnés d’avoir loué des planques en Belgique ayant hébergé les terroristes de Paris. A commencer par l’appartement de Charleroi d’où le commando parisien serait parti en novembre.

Et surtout l’appartement de Forest, dans la banlieue de Bruxelles dont la perquisition, mardi 15 mars, a dégénéré en fusillades accélérant brusquement la traque de Salah Abdeslam. Dans cet appartement, les enquêteurs avaient d’ailleurs retrouvé l’ADN du suspect arrêté, vendredi à Molenbeek, sur un « verre encore humide ».

Le troisième homme est-il Najim Laachraoui ?

Le lien entre Paris et Bruxelles pourrait également être établi par l’homme qui fait l’objet, depuis mardi, d’un appel à témoins de la part de la police. Repéré par les caméras de vidéosurveillance de l’aéroport de Zaventem, cet homme serait parvenu à fuir après avoir échoué à déclencher son engin explosif. Selon la RTBF, il pourrait s’agir de Najim Laachraoui.

Infographie des suspects des attentats de Bruxelles et des attentats de Paris.
Infographie des suspects des attentats de Bruxelles et des attentats de Paris. - KUN TIAN, ALAIN BOMMENEL / AFP

Lui non plus n’est pas un inconnu des services de police. Il est considéré comme « l’artificier » des attentats du 13 novembre à Paris depuis que son ADN a été découvert sur plusieurs ceintures explosives. La méthode kamikaze des terroristes ayant agi à Bruxelles, mardi, n’est d’ailleurs pas sans rappeler celle utilisée par le commando parisien du Stade de France. Le parquet fédéral belge n’a confirmé aucune de ces informations mais a prévu de communiquer dans le courant de la matinée.

>> La police peut-elle espérer attraper Najim Laachraoui ?