Arrestation de Salah Abdeslam : « Est-ce qu’il ne va pas se foutre en l’air ? », redoute une victime

ENTRETIEN Patricia Correia qui a perdu sa fille le 13 novembre au Bataclan a réagi à l’arrestation de Salah Abdeslam…

Vincent Vantighem

— 

Asnières, le 15 février 2016. Patricia Correia a décidé d'assister au concert des Eagles of Death Metal en mémoire de sa fille, tuée le 13 novembre au Bataclan.
Asnières, le 15 février 2016. Patricia Correia a décidé d'assister au concert des Eagles of Death Metal en mémoire de sa fille, tuée le 13 novembre au Bataclan. — P.CORREIA

Elle dormait déjà mal depuis le 13 novembre. Patricia Correia n’a pas fermé l’œil de la nuit dernière. « Je suis sur les nerfs depuis l’arrestation de Salah Abdeslam… », raconte la mère qui a perdu, Précilia, sa fille, lors de l’attaque du Bataclan.

>> En live : Suivez les événements de la journée de samedi

Alors que le suspect numéro un depuis les attentats de Paris a quitté l’hôpital Saint-Pierre de Bruxelles (Belgique) pour être entendu par les enquêteurs, ce samedi matin, Patricia a accepté de se confier à 20 Minutes sur ce qu’elle attend désormais…

Êtes-vous soulagée par l’arrestation de Salah Abdeslam ?

Je l’attendais depuis si longtemps. Mais non, je ne suis pas soulagée pour autant. Pour moi, ce n’est qu’un maillon de la chaîne. Malgré tout, je pensais à lui tous les jours. Ce mec a été dans la nature pendant quatre mois. Pour moi, ce n’est pas possible. Maintenant, je me pose beaucoup de questions.

>> Comment Abdeslam a échappé au moins trois fois à la police...

Lesquelles ?

Est-ce qu’il ne va pas se foutre en l’air ? C’est vraiment la première question que je me pose. Il ne s’est pas fait sauter lors des attentats mais maintenant ? Il est acculé. Cela me fait peur. Et puis, je me demande quand il va être transféré en France et est-ce qu’il va coopérer. Est-ce qu’il va dénoncer les autres ?

>> Vers un transfert rapide d'Abdeslam vers la France ?

Vous craignez vraiment qu’il ne se suicide ?

Oui, j’espère qu’il va être bien surveillé et isolé. Isolé parce qu’il ne faudrait pas qu’à son tour, il radicalise d’autres détenus avec qui il pourrait être en contact. J’aimerais bien savoir qui va l’interroger maintenant et ce qu’il va bien pouvoir dire. J’attends le procès.

Cela ne risque pas d’être tout de suite…

Oui, bien sûr. Du temps est encore nécessaire pour l’enquête. Et cela aussi me fait peur. Cela peut paraître saugrenu mais je crains que Daesh ne prenne en otages des gens en Syrie pour négocier la libération d’Abdeslam. Ces gens-là sont fous et capables de tout...